+

Le conseil du vétérinaire

• Un régime correct et équilibré est la base du bien-être et de la santé de votre compagnon.
• Les chiens sont carnivores à tendance omnivore, ce qui signifie que la première source de nourriture doit être à base de viande, mais leurs besoins en protéines sont moins élevés que ceux autre espèces domestiques comme le chat ou le furet. Un apport en légumes comme source d'alimentation peut donc leur être bénéfique.
• Préférez un aliment dont la qualité a été testée et qui est certifiée par votre vétérinaire.
• Si vous choisissez une ration ménagère, c'est à dire une alimentation « faite maison », demandez conseil à votre vétérinaire afin d'établir un repas équilibré.
• Les restes et les gâteaux doivent rester des récompenses rares pour éviter les déséquilibres dans la ration, les risques de développement d'allergies alimentaires et les problèmes de surpoids.

1 – Comment choisir son alimentation ?

Une alimentation complète, équilibrée et de bonne qualité est importante pour la santé et le bien-être de votre chien. Parmi les nombreux avantages qu’elle apporte, elle permet une croissance optimale, prévient le dépôt de tartre, protège les gencives, renforce le système immunitaire et procure un poil soyeux.Aujourd’hui, il existe une très grande quantité de marques et de types de nourriture disponible, et le choix peut être ardu. Comment savoir quel type de nourriture choisir et quelle catégorie d’aliment est la plus adaptée pour votre chien ? La première chose à faire est de demander à votre vétérinaire si votre compagnon a besoin d’une alimentation spécialisée. Il pourra ainsi vous recommander des marques dont la qualité est certifiée.

De nos jours, la majorité des aliments pour chien est conçue pour les différentes tranches de vie de l’animal et se répartit en « chiot », « adulte » et « sénior ». Mais les besoins nutritionnels peuvent être différents d’un chien à l’autre. Par exemple, pour un chiot Terre-Neuve, il conviendra d’opter pour une alimentation pour « chiot de race géante » qui contient entre autre un apport plus important en calcium, phosphore et énergie nécessaire à leur croissance. De la même manière un animal qui fait beaucoup d’exercice aura besoin d’une alimentation plus riche en énergie par rapport à un chien sédentaire.

Avec les aliments complets proposés en croquettes et pâtées, il n’est généralement pas nécessaire de supplémenter la ration de votre chien avec des compléments alimentaires (vitamines, minéraux essentiels,…), ce qui pourrait en outre finir par déséquilibrer son alimentation. Il est donc important de consulter votre vétérinaire avant de complémenter sa nourriture.


2 – Certaines pathologies nécessitent-elles une alimentation spécialisée ?

L’alimentation peut aider à ralentir la progression ou gérer les symptômes de beaucoup de maladies. Pour des chiens avec une pathologie rénale par exemple, il a été démontré qu’un régime à base de protéines plus digestes et en proportion réduite aidait à ralentir son évolution . Les protéines hydrolysées ou protéines dites « rares » permettent une réduction, voire la prévention de démangeaisons chez les chiens sensibles ou allergiques. Pour ceux présentant de l’arthrose, un apport plus important de glucosamines et d’antioxydants favorise la réduction de la douleur et de l’inflammation.La majorité des régimes qui accompagne la gestion d’une pathologie doit cependant être prescrite et suivie par votre vétérinaire. Ainsi, si votre chien est atteint d’une maladie particulière, consultez votre vétérinaire avant tout changement d’alimentation.


3 – Les rations ménagères ou crues sont-elles adaptées à votre chien ?

L’avantage des rations ménagères(alimentation préparée à domicile) est qu’elles peuvent être ajustées selon les besoins de votre chien. Cependant, beaucoup de « recettes » trouvées dans les magazines, sur internet ou faites spontanément restent vagues, compliquées à mettre en œuvre, ou évasives sur les réels besoins de votre animal. Un changement d’ingrédient ou une mauvaise qualité des matières premières peut mener à une alimentation déséquilibrée, avec des carences ou des éléments toxiques pour votre animal. Par conséquent, si vous souhaitez réellement lui faire une ration ménagère, il est préférable de consulter votre vétérinaire. Il pourra ainsi vous conseiller et vous guider dans la réalisation d’une alimentation complète et équilibrée.Les rations à base de viande crue, pour leur part, sont plus controversées. Même si certains affirment que la viande crue et les os sont plus proches de la nourriture que les chiens mangeraient dans la nature, aucune preuve scientifique n’a mis en évidence la véracité de ces propos ni même de possibles effets bénéfiques pour les animaux. Les rations ménagères ou à base de viande crue présentent les mêmes avantages, à savoir qu’elles peuvent être plus facilement ajustées selon les besoins du chien, mais elles sont également plus facilement déséquilibrées ou carencées. De plus, les risques de contamination parasitaire et bactériologique (salmonellose par exemple) ou de problèmes digestifs avec les os (perforation d’intestin, occlusions,…) sont bien plus importants. Avant de préparer une telle alimentation, demandez conseil à votre vétérinaire, et prenez soin de contrôler la qualité des viandes et de ramasser systématiquement les selles de votre chien afin d’éviter la transmission de maladies dans votre foyer.


4 – Qu’en est-il des « restes de table » et des « gourmandises » récompenses ?

Le plus gros souci avec les « restes de table » et les gourmandises est qu’ils représentent un apport calorique supplémentaire pouvant amener à une prise de poids excessive. L’obésité chez les animaux est une pathologie sérieuse source de diabète, d’hypertension artérielle et de problèmes orthopédiques pouvant dégrader considérablement leur bien-être. La visite annuelle pour les vaccins est le moment idéal pour faire le point sur son état de santé et sur son poids. S’il est estimé que votre chien est en surpoids, prévoyez avec votre vétérinaire un régime adapté à ses besoins, et limitez les récompenses hors de la ration établie.Les produits couramment utilisés en alimentation humaine peuvent être source de démangeaisons et de problèmes dermatologiques chez les animaux sensibles ou allergiques (ex: oignon, ail, épices, etc…).

Les chiens ont un appareil digestif adapté à un certain type d’alimentation. Les restes de table ou récompenses peuvent perturber leur flore intestinale et mener à des épisodes de diarrhée et de vomissement. Les aliments gras en particulier peuvent provoquer des pancréatites (inflammation du pancréas) qui conduisent à des douleurs très intense pouvant nécessiter une hospitalisation.

Ainsi, même si à l’origine l’alimentation de votre chien est équilibrée et complète, l’ajout de « gourmandises » peut aboutir à des déséquilibres. Bien qu’il ne soit pas mauvais de récompenser son compagnon, veillez donc à le faire de préférence avec des aliments prévus pour eux (gâteaux récompenses, croquettes,…), et de manière exceptionnelle.