+

Le conseil du vétérinaire

• L'examen dentaire permet à votre vétérinaire de connaître l'état général de la dentition de votre animal et d'identifier les premiers signes d'affections dentaires.
• Les affections dentaires non traitées peuvent être très douloureuses et avoir pour conséquence des abcès dentaires. Dans les cas les plus avancés, des répercussions sont possibles au niveau rénal, cardiaque, et sur l'état de santé général (perte de poids, fatigue, …).

Pourquoi un examen dentaire ?

Les « affections dentaires » chez le chat et le chien regroupent l’ensemble des pathologies inflammatoires : les gingivites qui touchent la gencive et les parodontites impliquant la mâchoire et les structures qui soutiennent les dents. Par extension, on utilise également le terme « maladies parodontales ».

            La majorité des chiens et chats âgés de plus de 3 ans sont atteints de maladies parodontales de formes plus ou moins graves. Il est important pour votre animal d’avoir des dents propres et saines. L’examen dentaire effectué par votre vétérinaire vous permettra de savoir s’il souffre d’une affection dentaire.

            Le mécanisme de dépôt du tartre chez les animaux de compagnie est similaire à celui de l’homme. Les animaux étant très résistants à la douleur, des lésions peuvent être présentes sans symptômes apparents. Conservez toujours à l’esprit que l’hygiène dentaire de votre animal est la base d’une bonne santé générale.


Comment l’examen dentaire est-il exécuté ?

Comme toute évaluation médicale, l’examen dentaire commencera généralement par le recueil de l’historique médical (détartrages précédents, extractions dentaires,…) et des signes cliniques  indiquant une possible affection dentaire (mauvaise haleine, salivation excessive, animal qui se nettoie régulièrement la bouche avec ses pattes,…).

Puis votre vétérinaire continuera l’examen à proprement parler. Il inspectera et palpera la face et le cou de votre animal, et notera toute anomalie (gonflement, masse, douleur ou grossissement des ganglions). Dans le cas d’un abcès dentaire par exemple (formation de pus suite à une infection dans une cavité fermée et irritée), il pourra mettre en évidence un gonflement au niveau de la joue ou de la mâchoire accompagné souvent d’une douleur à la palpation. Un signe évident de maladie parodontale est une haleine forte et désagréable.

Ce n’est qu’ensuite que votre vétérinaire vérifiera l’intérieur de la gueule de votre animal à la recherche de souffrance des gencives (rougeurs, inflammation, saignements,…) et des dents (tartre, infections, déchaussement,…).

La gingivite peut être très douloureuse (La gencive apparaît rouge, souvent gonflée, et saigne facilement lorsqu’on la palpe) et peut se compliquer en maladie parodontale généralisée, abcès dentaires ou pertes de dents. Son origine vient généralement d’une accumulation de bactéries sur la base de la gencive suite au dépôt de tartre. Certaines pathologies (comme la FeLV et la calicivirose chez le chat) peuvent également provoquer et faciliter l’apparition de la gingivite.

L’examen des dents permet de mettre en évidence de possibles fissures ou fractures dentaires et la présence de plaque ou tartre. La plaque dentaire est un dépôt jaunâtre et collant qui s’attache à la base de la dent. Elle se transforme au fur et à mesure en tartre qui est un dépôt calcaire et solide. Le brossage est un soin important pour votre chien car il permet d’éviter la formation de la plaque dentaire. Une fois le tartre formé, il est préférable de le retirer directement avec un détartrage.

La plaque dentaire et le tartre abritent un grand nombre de bactéries qui attaquent la gencive, les dents, mais aussi l’os et les structures entourant les dents. Lors de maladies parodontales avancées, ces bactéries peuvent entrer dans la circulation sanguine, atteindre les reins, le foie et le cœur, et provoquer des complications médicales.

L’examen de la cavité orale permettra également à votre vétérinaire d’examiner la formation de masses ou d’excroissances. Si un doute sur une origine cancéreuse est présent, il pourra effectuer des biopsies à faire analyser.

La majorité des examens présentés ci-dessus sont possibles sans sédation si votre animal est coopératif. Toutefois, si la douleur est trop grande, ou si celui-ci refuse de se laisser inspecter la gueule, une légère tranquillisation peut permettre à votre vétérinaire de faire un examen complet de la cavité orale.


Quel est l’intérêt de la radiographie ?

Lors de suspicions de fissure, de fracture, ou d’abcès dentaire, ou encore de gonflement ou masse suspecte, votre vétérinaire vous proposera sûrement de faire une radiographie. Pour cet examen, une sédation profonde est nécessaire.

Quel est l’intérêt de l’examen dentaire ?
L’hygiène dentaire est souvent sous-estimée par les propriétaires. Brosser les dents de son animal est encore peu commun, et on estime généralement qu’une mauvaise haleine est normale. Toutefois, il s’agit de la pathologie la plus répandue chez les animaux de compagnie et son importance est sous-évaluée. Outre la santé de la cavité orale, une bonne hygiène dentaire permet de prévenir de nombreuses complications, et participe au bon état général de votre compagnon.

L’examen dentaire permet de vous alerter, ainsi que votre vétérinaire sur les risques de pathologies et de mettre en place rapidement un traitement efficace. Sans soins dentaires, votre animal développera une maladie parodontale qui pourra devenir source d’inflammations, de douleurs et de possibles complications. Cet examen chez le chiot et le chaton peut mettre en évidence des soucis de croissance des dents, comme par exemple la persistance des crocs de lait.

Débuter dès le plus jeune âge les examens et les soins dentaires permet à votre jeune compagnon de s’habituer et de les accepter rapidement.


 Quels sont les soins dentaires à effectuer soi-même?

             Le détartrage n’est pas l’unique solution aux pathologies parodontales. Si celles-ci sont prises suffisamment tôt, ou si elles ne sont pas encore présentes, on peut mettre en place des soins à la maison.

            La plupart des gens se brossent les dents quotidiennement, mais nos animaux ne bénéficient pas souvent de cette attention-là. Il est reconnu aujourd’hui que le brossage de dents quotidien permet de limiter fortement, voire d’éviter la formation de la plaque dentaire. Cependant il est difficile de demander à un chien ou un chat de rester tranquille et d’accepter 5 minutes de ce soin quotidien, c’est pourquoi il est recommandé de lui faire un brossage de 1 à 2 min par jour .

Si le brossage est compliqué, ou en complément, il existe des sticks et des pâtes dentaires qui permettent de limiter la prolifération de bactéries et le dépôt de tartre. Ces récompenses sont à donner régulièrement afin d’être plus efficaces.

Dans tous les cas, un examen dentaire lors de la visite annuelle permettra de déterminer l’état général de la cavité orale. Vous pourrez alors avec votre vétérinaire définir les soins à effectuer pour maintenir la meilleure hygiène orale possible pour votre anima