+

Le conseil du vétérinaire

• Même si le dressage n’est pas une priorité pour vous, l’éducation en elle-même est importante en vue de la relation que vous espérez partager avec votre chien.
• Vous pouvez ne choisir que des instructions « simples », comme assis, pas bouger et au pied, ou vous pouvez opter pour un dressage plus perfectionné.
• Demandez conseil à votre vétérinaire, et vérifiez la réputation de chaque éducateur ou des cours auxquels vous envisagez d’inscrire votre animal avant de vous engager.

Pourquoi l’éducation d’un chien est importante ?

De toute évidence, si un chien est destiné à travailler en tant que chien de recherche et sauvetage ou chien d’assistance, un dressage adéquat est extrêmement important. Mais qu’en est-il si vous ne cherchez un chien que pour partager votre vie? En vérité, même les chiens de compagnie, de grande ou petite taille, ont besoin d’une éducation canine pour apprendre les comportements adaptés à la vie en société humaine et aux interactions avec les autres chiens.

Alors comment faire ?! Voici les premiers conseils.


Votre chien doit comprendre qu’il a un maître

Une certaine approche consiste à dire que les chiens à l’état sauvage vivent en meute avec une forte structure sociale et que les chiens domestiqués cherchent naturellement à trouver une place dans un groupe familial comparable. Selon cette approche, il est important que votre chien vous perçoive comme le dominant, ou « l’alpha », de sa « meute ». Les chiens sont plus à l’aise lorsqu’ils connaissent leur place dans la meute. Ainsi, si vous n’avez pas assis votre place de dominant, certains chiens pourraient tenter de l’occuper eux-mêmes, ce qui pourrait mener à des comportements désagréables, destructeurs ou même agressifs ou dangereux.


La position des éducateurs canins a évolué

Aujourd’hui, les éducateurs canins et comportementalistes partagent de moins en moins cette philosophie. Les chiens sont domestiqués depuis des siècles, et, de la même façon que l’homme s’est éloigné du primate sauvage, les chiens ont évolué en s’éloignant de leurs ancêtres sauvages. Ainsi, la mentalité de meute n’aurait plus autant de poids dans leur relation à nous qu’on a pu le penser à une certaine époque.


Apprenez des limites et donnez un cadre à votre chien

Dans tous les cas, votre chien doit savoir ce qui est attendu de lui, ce que sera sa routine, et ce pourquoi il ne sera pas puni. L’apprentissage est un moyen important d’établir ces limites. Il établit également une relation de confiance et de compréhension entre vous et votre chien – votre compagnon sera plus heureux lorsqu’il comprendra vos attentes. Les cours de dressage aident également à préserver votre chien de l’ennui et mettent également son esprit au défi, éléments importants à son bien-être général.


Que va apporter le dressage à mon chien ?

Tous les chiens peuvent bénéficier d’un apprentissage de l’obéissance, même si certaines races de chien montrent plus d’aptitude au dressage (les labrador, husky, berger allemand, chiwawa, staff, doberman, jack russel) .
Le dressage peut permettre de multiples progrès comme par exemple de savoir s’asseoir, de ne pas bouger, et de se coucher sur ordre ; de venir lorsqu’il est appelé ; et de se promener en laisse sans tirer. D’autres leçons utiles porteront sur l’interdiction de monter sur les chaises et canapés sans invitation ou de sauter sur les gens. Ces leçons sont d’une aide précieuse même pour les petits chiens, qui peuvent devenir indisciplinés et agressifs en dépit de leur taille.


Mon chien aboie tout le temps ou trop souvent, que faire ?

Un autre problème que l’on pourra parvient à surmonter lors de l’éducation de votre cerbère est l’aboiement. L’aboiement peut être la résultante de nombreux facteurs : votre toutou s’ennuie lorsque vous êtes absent, il aboie parce qu’il entend d’autres chiens du voisinage, il aboie sur les passants, il aboie après son jouet, etc.
Bien que nous ne le recommandions pas, parce que le chien va s’y habituer, vous pourriez opter pour un collier anti-aboiement. Sur le marché vous trouverez toutes sortes de modèles, électriques, à la moutarde, à la citronnelle, à ultrason, etc. A chaque aboiement, hop, votre molosse sera réprimé.


Un chien sans laisse peut être totalement obéissant

Même si vous souhaitez voir votre chien faire preuve de liberté et lui lâcher la bride, vous aurez toujours besoin de le faire revenir au pied ou de s’arrêter sur le trottoir sur ordre. Ne serait-il pas satisfaisant de parvenir à faire obéir votre chien sans sa laisse ?
Parfois, de tels cours d’obéissance peuvent faire la différence entre une après-midi agréable au parc et une soirée aux urgences !


La propreté du chien passe d’abord par celle du chiot

A priori, la question de la propreté concerne surtout les chiots et moins les chiens adultes. Avec quelques conseils simples à appliquer vous devriez pouvoir vous passer d’un éducateur canin professionnel.


Propreté du chiot : optez pour l’éducation positive

L’éducation positive vous permettra systématiquement d’aboutir à un meilleur résultat, même en matière de propreté de votre animal.
Le chiot nouvellement arrivé dans votre foyer n’a aucune notion de ce qui est « bien » ou « pas bien ». Au début de sa vie, il fera sa doute ses besoins un peu n’importe où, et n’importe quand ; ne le grondez pas, ce serait inutile ; l’animal ne comprendrait pas pourquoi il est réprimandé. Ne le réprimandez jamais plus tard, même 30 secondes ou une minute plus tard ; le chiot ne comprendrait pas pourquoi. Prenez-le « en flagrant délit » afin de manifester votre mécontentement : soit en élevant légèrement la voix « non ce n’est pas ici que tu dois faire tes besoins » ou en faisant un clap avec vos 2 mains sans sourire.
Votre chiot dort beaucoup et mange souvent ; les pauses pipi sont donc nombreuses au début de sa vie ! En préparant ses repas à heures fixes vous serez en mesure de le surveiller juste après pour éviter un besoin intempestif dans votre maison ou appartement. Au moment M, montrez immédiatement au chiot que vous souhaiteriez qu’il fasse ses besoins ailleurs : emmenez-le à l’endroit réservé à cet usage afin qu’il le connaisse. Faites-lui comprendre dès son plus jeune âge que vous êtes immensément heureux qu’il fasse ses besoins à l’extérieur : récompensez-le avec une caresse sans avoir peur d’exagérer votre bonheur lorsqu’il a fait ses besoins dans cette zone consacrée. Sortez-le souvent, notamment après les repas ou après un temps de jeu.


 Et si j’ai besoin de l’aide d’un professionnel ?

Si vous avez un chiot à éduquer, de nombreux vétérinaires et animaleries vous conseilleront des cours d’éducation spécialisés. Ce sont des leçons de base pour les propriétaires d’animaux de compagnie qui peuvent constituer un bon début pour un chiot. Parce que ces cours sont collectifs, ils offrent également une opportunité de socialiser votre animal. Toutefois, gardez à l’esprit que de nombreux cours d’éducation pour chiots requièrent que certains vaccins (la toux de chenil) soient à jour, et que de nombreux vétérinaires recommandent une fréquentation limitée de votre toutou à d’autres chiens et endroits publics, jusqu’à ce que les vaccins (rage, maladie de Carré, parvovirose) soient complets.

          Si vous êtes davantage intéressé par une expérience en binôme ou des cours plus poussés, demandez à votre vétérinaire les adresses d’éducateurs cynophiles et canins dans votre région. Les types et approches d’éducation varient selon les clubs, tout comme le degré de qualification de leurs éducateurs, donc faites des recherches en amont avant de vous inscrire : interrogez d’autres propriétaires de chiens et vérifiez la réputation du club ou du cours que vous envisagez de fréquenter. Que vous choisissiez un cours de dressage individuel ou collectif, cherchez un programme qui mette l’accent sur les méthodes d’éducation positives plutôt que sur la punition dans l’éducation du chien.

Article connexe : Comment éduquer un chiot ?