+

Le conseil du vétérinaire

• La radiographie dentaire est un examen non douloureux et non-invasif.
• La radiographie dentaire permet d’évaluer la racine des dents et l’intégrité des os qui l’entourent.
• Une sédation est nécessaire afin de positionner correctement l’animal pour la radiographie.
• Cet examen devrait être fait dès lors qu’une extraction dentaire est envisagée.

Qu’est-ce qu’une radiographie dentaire ?

La radiographie est un examen d’imagerie médicale utilisant des rayons X. Elle permet de prendre une « photographie » des organes internes et des structures osseuses de votre animal de compagnie.
La radiographie dentaire est utilisée pour visualiser les structures osseuses de la face, à savoir la mâchoire, la mandibule et les dents. Cet examen est indolore et non-invasif et nécessite une sédation pour positionner correctement l’animal.

Quand faire pratiquer une radiographie dentaire par mon vétérinaire ?

La majeure partie des radiographies dentaires est pratiquée par le vétérinaire lors de l’anesthésie, avant le détartrage, quand le vétérinaire prévoit une extraction dentaire (arrachage d’une dent).

Elle est également indiquée lors d’un trauma facial pour évaluer l’intégrité de la mâchoire et des racines dentaires.

Puis elle est effectuée comme examen complémentaire en cas de suspicion d’autres pathologies :

  • Tumeur impliquant les os de la mâchoire (les tumeurs bucco-pharyngées représentent environ 6 % de toutes les tumeurs du chien)
  • Pathologie impliquant les dents : instabilité dentaire, persistance des dents de lait (chez le jeune chien une dent de lait qui ne tombe pas), irruption retardée ou inappropriée des dents définitives (défaut de dentition chez le jeune chien). Le vétérinaire évaluera alors le retard de croissance
  • Fracture dentaire
  • Abcès dentaire (en particulier chez les rongeurs)
  • Résorption odontoclastique féline (ou résorption dentaire ; il s’agit d’une érosion progressive douloureuse de la surface des dents)
  • Défaut prognatisme (défaut de la mâchoire chien, mâchoire raccourcie)

Quels sont les bénéfices et les risques d’une radiographie ?

La radiographie dentaire chez l’animal est en elle-même indolore. Rapide (quelques minutes), elle est non-invasive. Les risques sont donc minimes et résident essentiellement dans la sédation (voir notre mini focus sur la sédation ci-après).

Les bénéfices de la radiographie dentaire sont nombreux. Elle permet d’évaluer l’intégrité de la mâchoire en elle-même, des racines dentaires, de la possible formation de masses, d’érosion ou de fracture ou encore le retard de croissance ou d’éruption des dents. Les os de la face peuvent être extrêmement fragilisés lors de pathologies dentaires et une manipulation sans radiographie augmente le risque de fractures ou de lésions durant l’acte chirurgical ou médical.

Mini Focus : qu’est-ce que la sédation ?

En sédation, l’animal est sous l’effet d’un tranquillisant ou anxiolytique. Il entre dans une phase de sommeil léger. La sédation permet principalement de positionner correctement l’animal. Selon l’âge et l’état général de celui-ci, et pour limiter tous risques relatifs à la sédation et lui administrer le médicament approprié, le vétérinaire est susceptible de recommander un bilan sanguin. Lorsque l’animal doit avoir un détartrage, il est alors anesthésié pour cette procédure, et la radiographie est effectuée juste avant les soins dentaires.

Rappel de quelques gestes élémentaires d’hygiène dentaire chez le chat

Soigner les dents de votre chat n’est pas si complexe ! Mais chez ce petit félin, plus peut-être que pour tout autre animal, les dents sont fragiles et nécessitent que vous y accordiez une certaine attention. En maintenant la dentition de votre félin en bon état, vous vous éviterez bien des déconvenues. Pour cela :

  • Brossez lui les dents : votre chat n’acceptera pas forcément que vous interveniez dans sa bouche, c’est sa propriété privée !
    Mais vous pouvez essayer de procéder ainsi : commencez par déposer un peu de pâte dentaire spéciale chat (demandez au vétérinaire) sur une gencive. Munissez-vous d’une brosse à dent la plus souple possible, et progressivement, sans jamais forcer votre animal, déposez la pâte qu’il apprécie sur les gencives en l’étalant dans le sens de la gencive vers la dent.
  • Si votre animal a tendance à produire beaucoup de tartre (votre vétérinaire vous le signalera) : essayez les croquettes antitartre dans son alimentation. Ces croquettes spéciales félins sont d’un diamètre plus grand que des croquettes ordinaires ; le chat les croque différemment, ce qui entraine une action mécanique sur la plaque de tartre.

    Vous trouverez aussi sur le marché pour votre chat, des jouets à mâcher qui contribuent à éliminer la plaque de tartre dentaire

  • Autres problèmes dentaires ? Transformez-vous en détective !
    Lors des séances de câlins ou de jeux, observer votre chat et détectez d’éventuels problème dentaires : une mauvaise haleine, les dents du chat qui saignent, les gencives gonflées ou infectées, le chat qui perd une dent, une dent qui tombe, une dent cassée, une dent qui se déchausse, des plaques visibles qui nécessitent un détartrage, votre chat qui grince des dents, des dents qui semblent trop longues, des dents noires ou très jaunes, le chat qui a une dent de lait, etc. Dans ce cas, consultez un vétérinaire qui prodiguera les soins adaptés.

Rappel de gestes élémentaires d’hygiène dentaire chez le chien

Le processus de lavage des dents de votre chien avec du dentifrice ressemble fortement à celui décrit dans la section ci-dessus pour nettoyer les dents d’un chat : munissez-vous d’un dentifrice spécifique pour les chiens (sollicitez votre vétérinaire, différents goûts de viande existent). Un tel dentifrice peut être ingéré sans nécessité d’être recraché et ne nécessite pas de rinçage.

Un chien se montrera, comme le chat, parfois peu coopératif ; cela dépend du caractère, de l’âge et de la race de votre toutou préféré.

A l’aide d’un doigtier, commencez doucement à appliquer du dentifrice, sans ouvrir sa mâchoire…laissez-le s’habituer à ce que vous mettiez vos doigts dans cette zone privée qu’est sa gueule, et laissez-le apprécier ce nouveau goût. Progressivement, sans jamais forcer l’animal, vous devriez pouvoir utiliser une brosse à dent souple, en commençant à appliquer la pâte dentifrice en l’étalant systématiquement dans le sens de la gencive vers la dent. N’utilisez qu’une brosse à dent très souple (brosse à dent post opératoire).

Autres solutions pour lutter contre la plaque dentaire :

  • Les gourmandises spécifiques : elles contribuent à diminuer la formation du tartre en luttant contre la mauvaise haleine
  • Les jouets : le chien mâche différemment, ce qui a une action mécanique sur la plaque de tartre
  • Autres maux dentaires ? Soyez un observateur aguerri !

    Lors d’une séance de caresses, observez régulièrement votre chien. A-t-il une dent qui bouge ? A-t-il une dent en avant ? Votre chien a-t-il une dent qui se déchausse, ou une dent qui saigne ? Constatez-vous une dent qui bouge ou qui menace de tomber ?



Autres ressources en ligne :