+

Le conseil du vétérinaire

• La séborrhée est un terme général utilisé pour décrire l’augmentation anormale de pellicules ou de production de sébum.
• La séborrhée primaire est une maladie génétique rare, et la majeure partie des cas de séborrhée sont secondaires à des pathologies de la peau (allergies, parasites externes, maladies dysimmunitaires,…).
• Le traitement des séborrhées secondaires est avant tout la recherche et le traitement de la cause sous-jacente alors que les séborrhées primaires requièrent un traitement à vie.

Définition.

La séborrhée est un terme général utilisé pour décrire l’augmentation anormale de pellicules ou de production de sébum. Elle est dans la plupart des cas décrite comme un signe clinique plutôt qu’une pathologie en tant que telle.

La séborrhée primaire est une exception dans le sens où elle représente une maladie génétique rare présente chez certaines espèces (cocker pour les chiens, persan et himalayen pour les chats). Elle se caractérise par un défaut de renouvellement de l’épiderme et de la fonction des glandes sébacées de la peau sur une partie ou l’intégralité du corps.

Dans la majeure partie des cas, la séborrhée est secondaire à des pathologies de la peau. Il existe deux « types » différents de dermatite séborrhéique selon que la production de sébum est anormalement élevée (dermatite séborrhéique grasse) ou basse (dermatite séborrhéique sèche)


Causes.

La séborrhée primaire est aussi appelée « séborrhée idiopathique », c’est-à-dire qu’il n’y a pas de cause connue. Une origine génétique est suspectée pour certaines races dont la fréquence est plus élevée.

Les dermatites séborrhéiques secondaires sont généralement causées par des maladies de peau tels que les infections bactériennes ou fongiques, les allergies, l’hypothyroïdie pour le chien, les parasites externes, la maladie de Cushing ou encore des maladies dysimmunitaires.


Diagnostic.

Connaître l’historique et les antécédents médicaux est la première étape pour établir le diagnostic. Votre vétérinaire s’appuiera également sur un examen clinique complet.

Les examens complémentaires ont généralement pour but de rechercher les pathologies sous-jacentes responsables de la séborrhée. Il peut s’agir de :

  • Raclages cutanés, scotch test ou prélèvement de poils, puis observation au microscope pour observer des parasites, bactéries et champignons ;
  • Examens sanguins pour mettre en évidence une hypothyroïdie ou une maladie de Cushing;
  • Mises en culture d’échantillon de peau pour rechercher des champignons ou des bactéries

Traitement.

La séborrhée primaire ne peut malheureusement pas être guérie. Elle peut par contre être prise en charge et contrôlée. Le traitement inclut une alimentation hypoallergénique, une supplémentation en acides gras et vitamines et un traitement antibiotique et antifongique pour gérer les infections secondaires. Il peut être complété par des shampoings et des crèmes pour aider  la barrière cutanée à se régénérer.

Le traitement des séborrhées secondaires passe avant tout par la recherche et le traitement de la cause sous-jacente. Les shampoings, crèmes et supplémentation en acides gras et vitamines peuvent accélérer la guérison et la régénération de la barrière cutanée.