+

Le conseil du vétérinaire

• La vaccination est un outil important contre les maladies infectieuses.
• Au fil des années, l'utilisation étendue des vaccins a permis de sauver la vie de millions d'animaux.
• Les vaccins sont aujourd'hui sûrs et très bien tolérés par la majeure partie des chiens.
• Le choix des vaccins doit être fait avec votre vétérinaire, en fonction de l'animal.

Les animaux de compagnie bénéficient aujourd’hui d’une espérance de vie plus longue et des conditions plus favorables que par le passé, dues en partie par l’utilisation répandue des vaccins. Durant les dernières décennies, ces derniers ont permis de diminuer fortement la prévalence, voire d’éradiquer certaines maladies virales et bactériennes mortelles comme la rage, la parvovirose, la maladie de Carré ou encore la Para-influenza. Néanmoins, ces maladies représentent toujours un danger potentiel pour les chiens non vaccinés, et malgré le succès de l’ensemble des programmes vaccinaux en médecine vétérinaire, la vaccination reste primordiale.

Pourquoi mon chien doit-il être vacciné ?

Les vaccins sont l’un des outils les plus importants dans la lutte contre les maladies infectieuses.

Certaines de ces pathologies, comme par exemple la « toux du chenil » sont très contagieuses et peuvent être transmises d’un chien à l’autre très rapidement à partir d’animaux apparemment sains. Les chenils, les refuges, les parcs à chiens, les salons d’exposition ou même les promenades sont des lieux de rencontres où les animaux, se côtoient, jouent ensemble et par conséquent peuvent se transmettre des maladies.

D’autres se transmettent de manière indirecte. La parvovirose par exemple, potentiellement mortelle chez le nouveau-né, se transmet par contact avec les selles d’un animal infecté. La maladie de Lyme ou la Piroplasmose quant à elles sont des maladies qui se transmettent par les piqures de tiques. Ces pathologies ne nécessitent pas de contact avec un autre chien et, même si votre animal reste pour le plus souvent à la maison, cela ne représente pas une protection sûre contre les maladies infectieuses. C’est pourquoi il est important que votre chien soit à jour dans ses vaccins.


Comment les vaccins fonctionnent-ils ?

Bien qu’il existe beaucoup de types de vaccins, leur mécanisme reste sensiblement le même. La plupart d’entre-eux contiennent :

  • soit une petite partie du virus ou de la bactérie contre laquelle on souhaite vacciner,
  • soit une petite quantité du virus ou de la bactérie entiers rendus inoffensifs (on dit alors qu’ils sont atténués).

Quand le vaccin est introduit dans le corps de l’animal, son système immunitaire développe une série de réponses qui vont aboutir au développement d’anticorps contre le virus ou la bactérie et à la mémorisation de ces derniers.

Quand le chien est infecté par le vrai agent de la maladie, son système immunitaire va reconnaître le virus ou la bactérie et réagir très rapidement afin de se protéger, évitant ainsi la maladie.


Les vaccins sont-ils sûrs ?

Tous les vaccins commercialisés ont été rigoureusement testés et certifiés sans risque lorsqu’ils sont utilisés correctement. La majorité des chiens les tolère très bien. Ils peuvent toutefois ressentir une certaine fatigue après la vaccination.

Dans de très rares cas, votre chien peut développer une sensibilité au vaccin, qui se manifeste par de l’urticaire intense, des rougeurs sur la peau, des difficultés respiratoires, un oedème(gonflement) facial ou des vomissements. Si tel est le cas, contactez directement votre vétérinaire afin qu’il prenne les mesures nécessaires pour soigner les réactions apparues et prendre les précautions indispensables lors de la prochaine visite vaccinale.


Quels vaccins sont nécessaires pour mon chien ?

Plusieurs vaccins canins sont disponibles, mais tous les chiens ne nécessitent pas d’être vaccinés contre toutes les maladies.

Il existe une vaccin général regroupant les 6 infections (CHPPiLR) pour lesquelles votre chien devrait systématiquement être vacciné. Ces pathologies sont les suivantes :

  • Maladie de Carré
  • Hépatite de Rubarth
  • Parvovirose
  • Para-influenza (une partie de la maladie « Toux du Chenil »)
  • Leptospirose
  • Rage

À cela s’ajoutent d’autres vaccins « optionnels » qu’il convient de prendre en considération suivant le mode de vie de votre animal :

  • Les vaccins contre la Piroplasmose et la maladie de Lyme : Ces deux maladies sont transmises par les tiques. Leur vaccin est ainsi recommandé si votre chien est sensible aux tiques ou s’il vit dans un environnement propice à leur développement. Il est par exemple fortement conseillé pour les chiens de chasse.
  • Le vaccin contre la « toux du chenil »: c’est une maladie respiratoire dont les principaux symptômes sont une toux rauque importante, des éternuements et des écoulements nasaux et lacrymaux. Beaucoup de virus et de bactéries sont à l’origine de cette pathologie et certains sont présents dans le vaccin général. Le vaccin de la « toux du chenil » permet ainsi de vacciner contre un des agents principaux (une bactérie du nom de Bordetella bronchiseptica). Il est primordial pour une protection complète contre cette maladie et peut être demandé lors de séjour en pension. Il est de plus recommandé pour les chiots élevés en collectivité, dans des magasins animalier et pour tous les chiens susceptibles d’être au contact de sujets infectés (expositions, concours, dog sitting, etc..).

Quand et à quelle fréquence vacciner mon chien ?

La vaccination intervient très tôt dans la vie du chien car, aux alentours de la 8ème semaine de vie, le chiot n’est plus protégé par les anticorps maternel. Il s’agit des « primo-vaccinations ». La toute première vaccination se fait donc entre la 6ème et la 8ème semaine de vie. Deux rappels devront être faits à 4 semaines d’intervalle l’un de l’autre.

Bien que les chiots soient considérés comme particulièrement vulnérables, il est important de continuer la vaccination à l’age adulte. Elle est à effectuer tous les ans après le dernier rappel de primo-vaccination lors de la visite annuelle de bonne santé et comprend généralement une protection contre les 6 maladies principales(CHPPiLR) (cf. ci-dessus).

Le vaccin contre la rage est le seul à être obligatoire d’un point de vue législatif pour sortir du territoire français, pour séjourner dans des campings ou pensions pour chiens, pour les expositions ou encore pour les chiens de catégorie 1. La vaccination complète est en revanche souvent demandée pour les sessions ou les ventes de chien.

La vaccination contre la « toux du chenil » peut aujourd’hui être faite par voie nasale à partir de la quatrième semaine de vie et nécessite une administration unique. Un vaccin par injection existe également et demande un rappel 3 semaines après la première injection. Il est généralement demandé dans les pensions, les dog sitting ou les chenils et doit être fait au minimum 72h avant l’arrivée du chien. Le rappel est annuel.

Le vaccin contre la piroplasmose se fait à partir de 5 mois de vie. Il nécessite une 2ème injection après 3 à 4 semaines. Le rappel est ensuite annuel. Il ne peut être fait en même temps que le vaccin général. Il faut prévoir un mois minimum entre les 2 vaccinations.

Le vaccin contre la maladie de Lyme peut être administré aux chiens âgés d’au moins 8 semaines. Il nécessite une 2ème injection après 3 à 4 semaines. Le rappel est ensuite annuel.

Avant d’effectuer la vaccination de votre animal, votre vétérinaire effectuera un examen clinique pour s’assurer du bon état de santé général. Prendre soin de la santé de votre chien reste son objectif principal, et les vaccins ne seront administrés que si sa condition physique le permet.

La vaccination reste toutefois le service le plus important que peut offrir le vétérinaire à votre compagnon.