+

Le conseil du vétérinaire

• La trachée est normalement rigide (grâce à des anneaux de cartilage) et permet le passage de l’air lors de la respiration.
• Un collapsus est l’accolement des deux parois d’un organe creux. Le collapsus trachéal apparaît lorsque le cartilage perd sa rigidité et que ses parois s’affaissent, ne laissant plus l’air passer.
• Cette condition reste généralement silencieuse pendant très longtemps et ne se déclare que lorsque certains facteurs sont présents (comme par exemple l’obésité, les inflammations dues à des substances irritantes tels que la fumée de cigarette ou l’encens,…). Les symptômes ont tendance à empirer pendant les périodes chaudes et/ou humides ou quand l’animal fait de l’exercice.
• Le traitement de cette affection consiste à éliminer les facteurs négatifs et à contrôler les symptômes. Certaines procédures chirurgicales permettent d’améliorer la condition de l’animal.

Qu’est-ce qu’un collapsus trachéal ?

La trachée est l’organe qui permet le passage de l’air du fond de la gorge jusqu’aux poumons. Elle est constituée d’anneaux de cartilages en forme de « C », reliés par un ligament, pour former un conduit circulaire rigide.

Chez certains chiens, le ligament perd de son élasticité et les anneaux de cartilage s’affaiblissent et s’affaissent progressivement, diminuant l’espace dédié au passage de l’air et causant ainsi un « collapsus trachéal ».

Cette affection est relativement commune chez les chiens de petite taille et naine (Yorkshires, Spitz nains, caniches,…), et peut toucher des animaux de tout âge, bien que les propriétaires ne s’en rendent compte généralement qu’à l’âge adulte.

Cette affection est rare chez le chat.


Quels sont les symptômes ?

Le symptôme principal est la toux sèche et non productive (pas de production de mucus). Lorsque le collapsus est prononcé, que les parois de la trachée s’accolent et que l’air n’est plus en mesure de passé, le chien peut être victime de syncopes (pertes de conscience par manque d’oxygénation).

Lorsque l’affection progresse, la trachée peut s’irriter et s’épaissir, rendant la toux plus importante. Les symptômes ont tendance à empirer pendant les périodes chaudes et/ou humides et quand l’animal fait de l’exercice ou qu’il s’excite.

Le collapsus trachéal peut toutefois rester asymptomatique jusqu’à l’apparition de facteurs négatifs, comme la fumée de cigarette, l’encens ou l’obésité.


Comment se fait le diagnostic ?

Le vétérinaire commencera par recueillir les antécédents médicaux et l’historique de cette affection, puis il effectuera un examen clinique comprenant entre autre l’auscultation cardiaque, pulmonaire et trachéale. En palpant légèrement la région de la trachée, il pourra déclencher une toux sèche. Puis il proposera des examens complémentaires :

  • La radiographie permet de mettre en évidence le rétrécissement de diamètre de la trachée. Toutefois, si l’affection est encore légère, la radiographie peut paraître normale.
  • La fibroscopie permet de visualiser directement l’inflammation et l’affaissement de la trachée en introduisant une caméra dans la trachée. Cet examen nécessite toutefois une sédation.
  • D’autres examens complémentaires peuvent être recommandés pour rechercher des affections concomitantes telles que les pathologies cardiaques.

Quel en est le pronostic et son  traitement ?

Si le chien présente un collapsus trachéal avancé associé avec des difficultés respiratoires, on recommande des soins d’urgence et une hospitalisation. Dans ce cas, l’oxygénation est indiquée pour faciliter la respiration, et un traitement médical peut être mis en place pour réduire la toux et diminuer l’inflammation. Une sédation très légère permet au chien de se calmer et d’améliorer sa respiration.

Pour les collapsus trachéaux chroniques, à la sortie de l’hospitalisation, un traitement médical peut être mis en place pour contrôler les symptômes (toux et inflammation). Dans certains cas particulier,, une chirurgie peut être envisagée afin d’améliorer la condition de l’animal.

En parallèle, il est important d’éliminer les facteurs négatifs. L’exercice est à continuer, en particulier pour les chiens obèses, mais l’effort intense doit être limité. Il est conseillé de prendre un harnais à la place d’un collier.

Malheureusement, le collapsus trachéal ne peut pas être guéri, mais il peut être géré de manière tout à fait correcte si les causes parallèles, comme l’obésité et les fumées irritantes, sont éliminées.