+

Le conseil du vétérinaire

• Les allergies alimentaires sont des réactions immunitaires disproportionnées à un type d’aliment que votre animal consomme.
• Les allergies alimentaires sont responsables en général de démangeaisons importantes, de vomissements et de diarrhées chez le chien et le chat.
• Les allergies alimentaires sont diagnostiquées par l’intermédiaire d’un régime d’éviction (retrait d’un type d’aliment de la ration) ou par des test immunologiques.
• La réussite du traitement se base sur la mise en évidence de l’aliment qui crée l’allergie et de son élimination sur le long terme de la ration.

Que sont les allergies alimentaires ?

Les allergies alimentaires, ou hypersensibilité alimentaire, font référence à un type de réaction physique à un aliment déterminé (appelé « allergène »). Elles sont divisées en 2 catégories :

  • Les allergies alimentaires qui se déclarent lorsque le système immunitaire réagit de façon disproportionnée à un aliment que votre animal mangeait sans problème jusque-là.
  • Les intolérances alimentaires qui se déclenchent directement après avoir mangé un type particulier d’aliment et ont un effet négatif au niveau gastrique et/ou intestinal. Ces ingrédients peuvent être de la nourriture avariée, des petits bouts de jouets rognés, des compléments alimentaires, ou tout simplement un changement brusque de l’alimentation. Il ne s’agit pas d’une allergie.

La liste des allergènes alimentaires est longue. Les plus fréquents sont le bœuf, les œufs, le poulet, les produits laitiers, le poisson, le maïs, le soja, certains conservateurs et les colorants.

Globalement, le rôle du système immunitaire est de détecter les menaces pour le corps et de les détruire en activant des cellules spéciales. Mais il peut lui arriver’ lors d’allergie’ de se tromper, de réagir de façon disproportionnée à l’égard d’une molécule inoffensive et de provoquer des dommages aux tissus environnants. C’est pourquoi les allergies alimentaires sont souvent accompagnées de vomissements et de diarrhées et, lorsque celles-ci sont importantes et que le corps entier réagit, de problèmes dermatologiques.


Quels sont les signes d’allergie alimentaire ?

Signes dermatologiques:

  • Démangeaisons, aussi bien sur une zone précise que sur l’ensemble du corps.
  • Dermatites et infections cutanées
  • Otites
  • Pertes de poils

Signes gastro-intestinaux :

  • Vomissements
  • Diarrhées
  • Douleurs abdominales
  • Perte de poids

Le diagnostic et le traitement des allergies alimentaires.

Les allergies alimentaires ne sont pas les seules maladies à provoquer des symptômes dermatologiques et digestifs. Votre vétérinaire vous posera des questions pour avoir le maximum d’informations sur les symptômes, leur fréquence, leur importance, mais aussi sur les habitudes de votre animal.

Les allergies alimentaires ne sont en général pas saisonnières et les symptômes sont présents toute l’année. L’un des indicateurs d’allergie alimentaire le plus simple est l’arrêt des symptômes après la suppression de l’ingrédient allergène.

Le régime d’éviction est aujourd’hui la démarche la plus sûre pour mettre en évidence l’aliment auquel votre animal est allergique. Il consiste à retirer un ou plusieurs ingrédients du régime de votre animal et de les remplacer par des ingrédients qu’il n’a jamais eus auparavant. Ce test peut durer longtemps (jusqu’à 3 mois) car certains allergènes peuvent subsister dans le corps de votre compagnon pendant plusieurs semaines avant d’être éliminés. Pendant cette période, votre animal ne devra manger que ce qui lui est prescrit et aucune entorse au régime ne devra être faite. Cela peut paraître compliqué, mais c’est primordial pour aider votre vétérinaire à déterminer quel aliment cause l’allergie et votre compagnon à guérir. En effet, le moindre aliment contenant un allergène re-déclenche l’allergie et réduisent les efforts à zéro. Si vous souhaitez tout de même offrir des récompenses, demandez à votre vétérinaire des conseils sur ce qui peut être donné.

Les skin-tests, ou tests de réaction cutanée, commencent aujourd’hui à être utilisés en médecine vétérinaire. Ils sont plus rapides que les régimes d’éviction, mais nécessitent souvent une anesthésie et sont légèrement moins fiables.

Les tests sérologiques par prise de sang sont encore peu concluants en médecine vétérinaire, et leur utilité est controversée.

Une partie du traitement consiste à soigner les symptômes, tels que les infections cutanées, les problèmes gastro-intestinaux et les démangeaisons au début du régime d’éviction.

Les allergies alimentaires se traitent en éliminant définitivement du régime alimentaire les ingrédients allergènes, ce qui peut se traduire par une prolongation du régime d’éviction.