+

Le conseil du vétérinaire

• La colite est une inflammation du colon qui représente la dernière portion du tube digestif.
• Les colites sont des affections qui peuvent durer de quelques jours à plusieurs mois.
• Les symptômes incluent des diarrhées avec du mucus et/ou du sang frais, des douleurs à la défécation et de possibles vomissements.
• Les causes de colite sont multiples. Parmi elles, on trouve le stress, les parasites, les infections bactériennes, les déséquilibres et les allergies alimentaires ainsi que les maladies auto-immunes.
• Le diagnostic peut nécessiter des examens microscopiques des selles, des radiographies abdominales, des échographies et/ou une biopsie intestinale.
• Le traitement inclut des antibiotiques, des antiparasitaires, un changement de diète, des pro-biotiques et, dans certains cas, des immunosuppresseurs.

Qu’est-ce que la colite ?

La colite est une inflammation du colon qui représente la dernière portion du tube digestif.

La fonction du colon est de stocker les selles et de réabsorber l’eau et certains nutriments. Lors d’irritation, le colon n’est plus en mesure de maintenir sa fonction et évacue directement les selles, cela se traduisant ainsi par de la diarrhée.

La colite peut être aiguë lorsqu’elle dure quelques jours ou chronique si elle se prolonge pendant plusieurs mois.

Les chiens comme les chats peuvent en souffrir.


Quels sont les symptômes ?

La diarrhée est le premier et principal symptôme. Elle est souvent accompagnée de mucus et/ou de sang frais. Les animaux présentant une colite vont à la selle plus fréquemment et ont du mal à se retenir. Pourtant ils peuvent également éprouver des douleurs lors de la défécation, ce qui induit parfois les propriétaires en erreur (en pensant que leur compagnon est constipé). Dans certains cas, les animaux peuvent vomir.

Malgré les diarrhées, ils perdent rarement du poids lors de colite.


Quelles sont les causes ?

Les formes  aiguës de colite peuvent survenir pendant ou après des périodes de stress intense (comme par exemple les voyages, les toilettages ou les orages), après avoir mangé des restes de tables ou un objet non-alimentaire, ou encore après avoir fait les poubelles.

Les colites peuvent aussi être provoquées par des parasites intestinaux comme des vers ou des Giardia, ou par des infections bactériennes.

Les formes chroniques sont souvent associées à des allergies alimentaires ou des maladies immunitaires comme les MICI.


Comment se fait le diagnostic ?

Après avoir pris l’historique médical de votre animal et fait un examen clinique complet, le vétérinaire recommandera peut-être un examen des selles afin de rechercher un possible parasite ou germe intestinal.

Si un corps étranger est suspecté, il fera sûrement une radiographie et/ou une échographie.

Lors de formes chroniques, il peut être nécessaire d’effectuer une biopsie du colon (prélèvement d’un échantillon de tissu intestinal) qui est ensuite envoyée en laboratoire pour être analysée.


Quel est le traitement ?

Le traitement de la colite dépend avant tout de la cause. Si une parasitose est révélée lors de l’examen fécal, des antiparasitaires seront administrés alors que si une infection bactérienne est mise en évidence, des antibiotiques seront prescrits.

Pour les colites aiguës, une mise à jeun de 24 à 48 heures pour le chien peut permettre au colon de se reposer et de diminuer l’inflammation. En ce qui concerne le chat, une mise à jeun de maximum 24 heures est possible, mais il est préférable de passer à une alimentation gastro-intestinale. Une fois que l’animal se sent mieux, on peut revenir progressivement à une alimentation normale. Un pansement intestinal de type kaomicine peut permettre également de réduire l’inflammation présente.

Lorsqu’un corps étranger est mis en évidence, le traitement de choix est la chirurgie, et attendre trop longtemps risque de compliquer le cadre clinique.

En cas de colite, le changement de diète peut permettre de réguler le transit et de diminuer l’inflammation. Dans le cas d’allergie alimentaire, la suppression de l’allergène permet une réduction des réactions allergiques et une amélioration de la colite.

Lors de maladies immunitaires, des immunosuppresseurs peuvent être nécessaires.