+

Le conseil du vétérinaire

• La majorité des traitements impliquant des injections se font par voie sous-cutanée (directement sous la peau).
• La manipulation s’apprend. Votre vétérinaire et son équipe vous enseigneront comment procéder et vous guideront afin que vous puissiez mettre les soins en pratique à la maison.
• La santé de votre animal passe avant tout par votre sécurité. Si vous sentez que votre chat risque de mordre, de griffer ou de vous blesser pendant que vous lui procurez les soins, demandez conseil à votre vétérinaire et voyez ensemble la meilleure solution possible.

Dans quels cas mon chat a-t-il  besoin d’injections ?

Certaines pathologies, comme le diabète, se traitent essentiellement par le biais d’injections. Selon le type du médicament et la solution dans laquelle celui-ci est mélangé, plusieurs voies d’administration sont possibles. Cela peut être directement dans le circuit sanguin (voie intraveineuse [IV]), dans le muscle (voie intramusculaire [IM]) ou sous la peau (voie sous-cutanée [SC]). Votre vétérinaire vous expliquera quelle voie utiliser pour les injections, sachant que la majorité des traitements se font par voie sous-cutanée.


Comment se préparer aux soins par injection ?

Avant de commencer les soins à proprement parler, informez-vous et entrainez-vous avec l’équipe médicale de la clinique vétérinaire. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, ou que vous désirez vous entraîner encore, n’hésitez pas à demander !

Voici quelques conseils :

  • Assurez-vous de bien savoir tenir votre compagnon sans risquer de vous blesser. Cela peut s’avérer relativement simple s’il est calme ou s’il a l’habitude d’être manipulé. Toutefois, ce n’est pas le cas pour tous les chats, et vous pourriez donc avoir besoin d’aide, de conseils ou de pratique. Parlez-en avec votre vétérinaire pour qu’il vous montre comment faire. Vous aurez également peut-être besoin d’une autre personne pour faire l’injection pendant que vous tenez votre chat.
  • N’hésitez jamais à poser des questions ! Il n’y a pas de questions idiotes. L’équipe médicale de votre clinique vétérinaire est là pour vous aider et sera ravie de répondre à vos questions si cela peut vous permettre de réussir les injections.
  • Utilisez un planning pour organiser les injections. Mettez-y l’heure et la date des injections prévues et notez celles qui ont été faites.
  • Si vous n’arrivez pas à faire le traitement, demandez les autres options possibles. Administrer des soins par injection demande de la patience, de l’assurance et de la pratique. Si malgré les recommandations et l’entraînement avec l’équipe médicale, vous n’êtes toujours pas à l’aise, discutez-en avec votre vétérinaire. Lors de traitements de courte durée, demandez-lui si les injections peuvent être faites à la clinique. Pour les traitements à long terme ou réguliers, telles que les injections d’insuline, commencez avec votre vétérinaire.

Quel est le matériel nécessaire ?

La seringue est le cylindre transparent (généralement en plastique) contenant le traitement à injecter. L’aiguille est l’embout pointu en métal utilisé pour pénétrer la peau et injecter le produit. Pour prélever le liquide, aspirez en tirant le « piston », et appuyez dessus pour vider la seringue.

La seringue et l’aiguille sont stériles jusqu’à leur ouverture. Le flacon de produit quant à lui reste stérile. Il est important de bien suivre les indications pour l’utilisation du matériel et des médicaments pour éviter toute contamination. L’équipe soignante de la clinique vous guidera et vous montrera comment vous en servir. Utilisez une nouvelle seringue et une nouvelle aiguille à chaque injection. La réutilisation d’ancien matériel peut causer des infections et des abcès. De plus, après quelques utilisations, l’aiguille s’émousse et la piqûre devient douloureuse.


Comment tenir son animal pour faire les injections ?

Certains chats sont calmes et ne nécessitent pas de contention. Mettez-les simplement dans la position (assis ou couché) qui leur est la plus confortable. Si votre compagnon est plus vif ou plus stressé, placez une serviette sur vos genoux et installez-le dessus, sur une surface stable (par exemple une table).

Le dessus d’une machine à laver ou les plans de salle-de-bain peuvent rappeler la surface de la table de consultation du vétérinaire et aider votre chat à rester calme.

Faites-vous aider par une autre personne pour l’injection si vous n’êtes pas à l’aise seul. Lui caresser la tête, lui masser les oreilles, ou lui gratter le nez peuvent également l’aider à se focaliser sur autre chose que la contention et la piqûre.


Les injections sous-cutanées.

Avant d’effectuer l’injection par vous-même à la maison, soyez sûr d’avoir compris et de l’avoir réalisée au moins une fois chez votre vétérinaire :

  • Utilisez une nouvelle seringue et aiguille à chaque injection.
  • Prélevez le produit uniquement dans le flacon stérile sans jamais l’ouvrir.
  • Cherchez un endroit où la peau est souple (entre les omoplates, au niveau du cou ou de la hanche). Si les injections se font de manière répétée, comme par exemple pour l’insuline, essayez d’alterner les sites d’injection.
  • Soulevez délicatement la peau entre le pouce et l’index. Vous devriez sentir une petite échancrure de peau entre les doigts.
  • En tenant la seringue dans l’autre main, insérez l’aiguille stérile dans cette dépression et en essayant de rester le plus parallèle possible à la peau et à vos doigts. Si vous piquez trop perpendiculairement, vous risquez d’entrer dans le muscle, ou de traverser la peau et de vous piquer les doigts.
  • Une fois l’aiguille insérée, aspirez légèrement avec le piston. Normalement il devrait revenir à sa place car vous aspirez du « vide ». Si vous voyez du sang remonter dans la seringue, ne vous inquiétez pas, changez simplement de site d’injection. Si rien n’est aspiré, vous pouvez appuyer sur le piston pour injecter le médicament.
  • Une fois l’injection terminée, retirez l’aiguille et nettoyez la peau avec un peu de désinfectant.
  • Récompensez bien votre chat, et conservez l’aiguille et la seringue usagées. Ces dernières doivent être jetées dans un bac approprié (remettez-les à votre vétérinaire ou votre pharmacien)

Les injections intramusculaires.

Les injections intramusculaires en traitement à domicile sont moins fréquentes chez le chat. Il existe quelques régions localisées utilisées pour faire ce type d’injection. Pour cela, vous devrez vous fixer des repères pour savoir où piquer. L’équipe médicale vétérinaire vous montrera où et comment procéder à l’injection intramusculaire avant de vous laisser la faire par vous-même au domicile :

  • Utilisez une nouvelle seringue et aiguille à chaque injection.
  • Prélevez le produit uniquement dans le flacon stérile sans jamais l’ouvrir.
  • Cherchez la région indiquée par votre vétérinaire sur votre animal. Si les injections se font de manière répétée, essayez d’alterner les sites d’injection.
  • En tenant la seringue dans une main, insérez l’aiguille stérile directement dans la peau et le muscle sous-jacent. L’angle de piqûre doit être compris entre 45° et 90° selon le site d’injection. Si ce dernier est trop faible, vous risquez de ne pas atteindre le muscle et injecter en voie sous-cutanée
  • Une fois l’aiguille insérée, aspirez légèrement avec le piston. Normalement il devrait revenir à sa place car vous aspirez du « vide ». Si vous voyez du sang remonter dans la seringue, ne vous inquiétez pas, changez simplement de site d’injection. Si rien n’est aspiré, vous pouvez appuyer sur le piston pour injecter le médicament.
  • Une fois l’injection terminée, retirez délicatement l’aiguille et nettoyez la peau avec un peu de désinfectant.
  • Récompensez bien votre chat, et conservez l’aiguille et la seringue usagées. Ces dernières doivent être jetées dans un bac approprié (remettez-les à votre vétérinaire ou votre pharmacien)

L’important dans les traitements avec injection est de savoir tenir son chat et de bien comprendre comment réaliser l’injection. Cela demande de la pratique et du calme, et l’équipe médicale de votre clinique vétérinaire est à votre disposition pour vous accompagner dans cet apprentissage et pour répondre à vos questions, n’hésitez donc pas à lui demander conseil quand vous avez un doute !