+

Le conseil du vétérinaire

• La majorité des chats de plus de 3ans sont atteints de maladie parodontale.
• Les maladies parodontales sont des inflammations progressives des structures qui soutiennent les dents. On les appelle également « affections dentaires ».
• Les signes principaux de maladie parodontale sont la mauvaise haleine, une rougeur ou des saignements des gencives et la perte de dents.
• Les maladies parodontales se diagnostiquent en examinant la cavité orale. Pour en connaître l’importance, une anesthésie est obligatoire.
• Le traitement des maladies parodontales inclut un détartrage avec éventuellement une ou plusieurs extractions dentaires et une prescription d’antibiotiques et d’anti-inflammatoire lors de maladie avancée.
• Des soins fréquents à la maison avec des contrôles réguliers chez votre vétérinaire sont le moyen le plus sûr de prévenir les maladies parodontales et pour votre chat de conserver une hygiène dentaire correcte.

Que sont les maladies parodontales ?

Ce sont des irritations progressives des structures qui soutiennent les dents. Elles regroupent par conséquent l’ensemble des pathologies inflammatoires : les gingivites qui touchent la gencive et les parodontites impliquant la mâchoire et les structures qui soutiennent les dents. Par extension, on utilise également le terme « d’affections dentaires». Elles sont responsables de la majeure partie des pertes de dent chez les animaux.


Quelles sont les causes de maladie parodontale ?

Les maladies parodontales débutent lorsque les bactéries associées aux particules alimentaires adhèrent à la dent et forment la plaque dentaire. Progressivement, les minéraux présents dans la salive se lient à celle-ci, donnant naissance au tartre (substance solide et très adhérente à la dent). Parallèlement, les bactéries continuent de se développer le long de la dent et sous la gencive, causant une gingivite (inflammation de la gencive) et, lorsqu’elles arrivent en profondeur, atteignent les structures qui soutiennent la dent (os, ligaments,…) provoquant ainsi une douleur importante et la perte de celle-ci. Cette affection, appelée « parodontite », forme avec la gingivite ce que l’on nomme « les maladies parodontales ».

Lors de maladies parodontales avancées, les bactéries peuvent entrer dans la circulation sanguine, atteindre les reins, le foie et le cœur, et provoquer des complications médicales.


Quels sont les signes de maladie parodontale ?

  • Haleine forte,
  • Sensibilité de la bouche, salivation importante avec parfois la présence de sang,
  • Perte d’appétit ou animal capricieux (refus de manger croquettes ou biscuits récompenses)
  • Dépôt jaunâtre ou brun sur les dents,
  • Irritation, rougeur, ou saignement des gencives,
  • Déchaussement et perte de dents,
  • Animal qui se nettoie régulièrement la bouche avec ses pattes,
  • Difficulté à mâcher,
  • Gonflement des gencives et de la face,
  • Ecoulement nasal.

Comment diagnostiquer les maladies parodontales ?

Lors de l’examen de la cavité orale, votre vétérinaire pourra mettre en évidence la présence de tartre et de gingivite. Toutefois, étant donné que cette pathologie s’étend également sous la gencive, l’unique moyen de connaître l’étendue de cette maladie est de réaliser cet examen sous anesthésie lors du détartrage et d’évaluer la nécessité de retirer des dents. Lors de gonflements ou d’irritations importantes, il peut être nécessaire d’effectuer une radiographie faciale pour connaître avec précision l’étendue des lésions dentaires osseuses, d’éventuels abcès ou d’autres problèmes non visibles lors de l’examen de la cavité orale.


Comment se traitent les maladies parodontales ?

Le traitement dépend de la gravité des lésions. Lors de maladies parodontales légères, un détartrage et un polissage des dents seront généralement suffisants.

Toutefois si le dépôt de tartre est important, si certaines dents sont mobiles ou si les gencives et les structures qui les soutiennent sont très irritées, il faudra envisager une ou plusieurs extractions dentaires ainsi qu’une prescription d’antibiotiques et d’anti-inflammatoire.


Comment prévenir les maladies parodontales ?

La plupart des gens se brossent les dents quotidiennement, mais nos animaux ne bénéficient pas souvent de cette attention-là. Il est reconnu aujourd’hui que le brossage de dents quotidien permet de limiter fortement, voire d’éviter la formation de la plaque dentaire. Les animaux ne sont jamais trop jeunes pour commencer le brossage des dents, bien au contraire ! Plus vous débuterez tôt à lui brosser les dents, plus rapidement il s’y habituera et il appréciera. Commencez dans un premier temps à lui faire sentir et lécher le dentifrice pour chien et chat. Au bout de quelques jours, lorsqu’il le lèchera volontiers, appliquez-le lui délicatement sur les dents et les gencives avec vos doigts et passez progressivement à une brosse à dents pour animaux (ou brosse à dent souple). Cette hygiène dentaire devrait être faite tous les jours pendant 1 à 2 minutes maximum. Les dentifrices pour usage humain ne sont pas adaptés, aussi utilisez exclusivement des dentifrices prévus pour le brossage de dents des animaux de compagnie.

Si votre compagnon ne tolère pas le brossage de dents, parlez-en à votre vétérinaire qui vous conseillera dans ce cas l’utilisation de produits qui limitent la formation de la plaque dentaire (sticks, bâtons à croquer, poudre à mettre dans l’alimentation…).

Dans tous les cas, un examen dentaire lors de la visite annuelle permettra de déterminer l’état général de la cavité orale. Vous pourrez alors avec votre vétérinaire définir les soins à effectuer pour maintenir la meilleure hygiène orale possible pour votre animal.