+

Le conseil du vétérinaire

• Le ver solitaire, appelé également ténia, est un parasite long et plat qui vit dans les intestins des chiens et des chats.
• La plupart du temps, les animaux s’infectent en avalant des puces qui contiennent des larves de vers lorsqu’ils font leur toilette.
• Ils peuvent également s’infecter en mangeant des proies elles-mêmes contaminées par des larves de vers.
• La majorité des infections ne sont pas symptomatiques chez les animaux.
• Les humains peuvent être infectés accidentellement en ingérant des œufs (léchages sur le visage par exemple).
• Le diagnostic est fait généralement en voyant de petits segments fins et plats dans les selles, dans le panier de l’animal ou directement au niveau de son anus.
• Plusieurs traitements sont disponibles aujourd’hui pour éliminer ces parasites.
• La prévention passe avant tout par un contrôle et un traitement contre les puces.

Qu’est-ce qu’un ver solitaire ?

C’est un parasite long et plat qui vit dans les intestins des chiens et des chats. Il existe plusieurs espèces pouvant infecter les animaux domestiques.

Il est constitué d’une tête qui lui sert à « s’accrocher » sur la paroi de l’intestin et d’une série de segments, appelés « proglottis», qui forment le corps du parasite. Un ver solitaire adulte peut atteindre 15cm ou plus de longueur et ressemble à un fin morceau de ruban blanc.


Comment mon animal s’infecte-t-il ?

Chez le parasite adulte, les segments se détachent  régulièrement de la fin du corps et sont éliminés avec les selles de l’animal. Chacun de ces segments contient un grand nombre d’œufs qui, une fois dans l’environnement, sont libérés et disséminés.

Le ver solitaire le plus commun chez le chien et le chat est associé aux puces. Les larves de ténia sont ingérées par les larves de puces qui, lorsqu’elles deviennent adultes, sont à leur tour mangées par l’animal. Une fois dans l’intestin du chien ou du chat, le ver solitaire se développe jusqu’à former un long ver plat.

Les animaux domestiques peuvent également être infectés par un autre type de ténia, en mangeant des proies contaminées.


Quels sont les signes d’une infection au ténia ?

Les infections symptomatiques sont rares et témoignent généralement d’une importante contamination. Elles peuvent se traduire par une perte de poids et un arrêt du transit digestif.

Les propriétaires peuvent s’en rendre en trouvant des segments collés sur la fourrure autour de l’anus de leur animal, dans le panier, ou directement dans les selles.

Lorsqu’ils sont frais, ils ont l’apparence d’un gros grain de riz, ont une couleur blanchâtre et peuvent bouger. Après plusieurs heures à l’air libre, ils sèchent et ressemblent à des grains de sésame.

Les animaux peuvent également avoir des démangeaisons et des irritations au niveau de la région anale, ce qui se traduit par une toilette excessive ou le « signe du traîneau » (le chien ou le chat se frotte l’arrière-train en avançant avec ses pattes avant, en position assise)


Les humains peuvent-ils être infectés par le ver solitaire du chien ?

Les infections humaines sont rares et dues essentiellement à l’ingestion accidentelle d’œufs ou de larves de parasite. Dans la plupart des cas, cela concerne les enfants, qui ont tendance à porter les objets et leurs mains à leur bouche. Une autre possibilité d’infection est représentée par les contacts rapprochés avec son animal tels que les léchages sur le visage.

Les vers peuvent être mis en évidence de la même manière que pour les animaux domestiques, et les symptômes sont similaires (perte de poids, démangeaisons,…)

Dans de rares cas, lorsque des œufs sont ingérés et pour un type de vers particulier, la larve qui se forme peut s’enkyster et nécessiter un traitement spécifique, un drainage ou un retrait chirurgical.


Comment se fait le diagnostic ?

Les œufs étant contenus dans les segments, il peut être difficile de les mettre en évidence avec un examen microscopique des selles, mais les segments en eux-mêmes sont visibles à l’œil nu et donc plus simples à observer autour de l’anus ou dans les selles directement.


Quel est le traitement ?

Plusieurs traitements sont disponibles chez votre vétérinaire et permettent d’éliminer les vers présents. Le traitement contre les puces est également important. En effet, tant que votre animal sera exposé aux puces, il risquera également d’être d’infecté par des vers.


Comment protéger mon animal contre le ténia ?

La prévention passe avant tout par un traitement mensuel contre les puces, ces dernières étant responsables de la majorité des infections aux vers solitaires.

Il est également important de vermifuger tous les 3 à 4 mois son animal contre les vers plats tels que le ténia, mais également contre les autres parasites de l’appareil digestif.