+

Le conseil du vétérinaire

• L'obésité, c'est à dire l'accumulation pathologique de tissu graisseux, est généralement causée par une prise excessive de nourriture et un manque d'exercice physique.
• Aujourd'hui, 40 à 50% des chiens présentés en consultation sont en surpoids, et près de 25% sont obèses. (données américaines...)
• Un examen clinique simple peut permettre à votre vétérinaire de déterminer si votre chien a un problème d'obésité, et ainsi établir un programme de gestion de son poids.
• L'obésité est une pathologie sérieuse source de diabète, d'hypertension artérielle et de problèmes orthopédiques pouvant dégrader considérablement le bien-être de votre chien.
• Le moyen le plus efficace pour perdre du poids reste l'exercice physique accompagné d'une réduction de l'apport en calorie.

Les problèmes en relation avec l’obésité :

  • Pathologies cardiaques
  • Augmentation du risque de crise cardiaque.
  • Réduction de l’espérance de vie.
  • Rupture de ligaments.
  • Difficultés respiratoires.
  • Fatigue
  • Diabète.
  • Pathologies articulaires, arthrose
  • Maladies du système immunitaire.
  • Pathologies du pancréas.

 


Ce qu’il faut savoir

L’obésité, c’est à dire l’accumulation pathologique de tissu graisseux, est généralement causé par une prise excessive de nourriture et un manque d’exercice physique. Aujourd’hui, 40 à 50% des chiens présentés en consultation sont en surpoids, et près de 25% sont obèses. (données américaines…) Cette pathologie est plus fréquente chez les seniors et les animaux peu actifs. Parmi ces derniers, les chiens nourris avec une alimentation ménagères, et/ou ayant les restes de tables ou des récompenses de manière fréquente sont plus sujets au surpoids par rapport aux chiens nourris avec une alimentation complète commerciale(croquettes ou alimentation humide).

L’obésité peut mener à beaucoup de problèmes (cf encadré), de même que certains problèmes médicaux peuvent porter à la prise de poids, c’est pourquoi il est important de consulter votre vétérinaire pour une visite annuelle. En examinant votre chien, il pourra déterminer s’il est en surpoids, quelle en est la cause, et comment le traiter.

Faire attention au poids de votre animal peut l’aider à vivre sainement, plus longtemps, et se sentir bien, en particulier lors de fortes chaleurs.


Ce qu’il faut faire

Avant tout changement dans l’alimentation et l’exercice physique de votre chien, il est préférable de consulter votre vétérinaire. Il vous accompagnera et vous recommandera le régime le plus approprié.

Même s’il est nécessaire qu’un chien en surpoids ou obèse perde du poids, il est important que cette perte de poids soit progressive et constante. Les régimes éclairs et l’exercice intensif ne sont pas appropriés pour des chiens peu actif. Si votre animal a pris du poids progressivement, il est également possible et préférable qu’il en perde de manière progressive.

La stratégie la plus efficace reste de combiner un régime alimentaire plus faible en calorie à une augmentation croissante de l’activité, et moins les mesures mises en place seront brutales plus votre compagnon les tolèrera.

Il a été estimé que la perte de poids ne devait pas excéder 2% du poids de départ par semaine. Ainsi, un chien pesant à la base 50kg ne devrait pas perdre plus de 1kg par semaine. Le retour à un poids normal peut prendre jusqu’à 1an ou plus.


La nutrition

Il existe plusieurs régimes possibles pour aider votre chien à perdre du poids. Votre vétérinaire peut être amené à vous suggérer l’une de celles proposées ci-dessous :

  • Des repas plus petits en quantité, mais plus nombreux. De cette manière, votre chien brule plus de calories et quémande moins durant la journée. Il faut toutefois faire attention à ne pas augmenter la ration totale. Utilisez un verre doseur pour vous assurer de la quantité totale à donner par jour, et divisez la en 3 portions ou plus.
  • Des repas moins importants en nombre égal par jour. Cette stratégie est plus efficace en augmentant graduellement l’exercice. Avant cela, il convient toutefois de vous assurer chez votre vétérinaire de la bonne santé de votre chien et de la quantité de nourriture à donner par jour.
  • Passer à une alimentation plus basse en calories. La transition doit être faite de manière progressive sur plusieurs semaines afin de ne pas fragiliser l’estomac de votre chien, en mélangeant dans un premier temps les 2 alimentations et en réduisant régulièrement la proportion de l’ancienne ration.

Ne plus donner de récompenses, ou uniquement dans de très rares occasions. Préférez des récompenses basses en calories, rapidement éliminées, ou pauvres en graisses. (Cf liste ci-dessous).

Les récompenses pour chiens basses en calories :

  • Croquettes récompenses commerciales allégées
  • Morceaux de pomme
  • Morceaux de banane
  • Morceaux de carotte
  • Morceaux de poire
  • Morceaux de melon
  • viande maigre (cuite)
  • Popcorn (sans sucre ni sel)

Le raisin peut provoquer des maladies rénales, il est donc conseiller de ne pas en donner à votre chien (et chat).


L’exercice physique

L’exercice est une partie intégrante de la gestion du poids. Apprendre à son chien à redevenir actif en établissant un programme avec des ballades, des jeux, de l’agility peut l’aider à perdre du poids. Lors de la visite annuelle, votre vétérinaire contrôlera son état de santé général et sa condition physique, ce qui vous permettra d’établir un programme cohérent.

Pour les ballades, débutez doucement avec des pauses fréquentes pour que votre animal s’adapte à un exercice de routine. Augmentez au fur et à mesure l’intensité et la longueur des promenades jusqu’à faire des joggings si vous en avez la possibilité.

Si vous n’êtes pas en mesure de le sortir régulièrement, engager un dogsitter peut être une alternative très intéressante. Cette pratique encore peu pratiquée en France tend à se développer de nos jours : Elle permet à votre chien de sortir et se dépenser tout en conservant un emploi du temps avec ses impératifs pour le propriétaire.

Voici une liste non exhaustive d’exercices qui permettent de bruler des calories pour votre chien :

  • Lancer/aller chercher un jouet (balle/bâton/kong/…).
  • Jouer à courser votre chien.
  • Promenades et jogging.
  • La nage (très bon exercice pour les chien souffrant de problèmes d’arthrose).
  • Cache-cache et jeux de recherche avec récompenses faibles en calories.
  • Tir à la corde.

Un compagnon pour votre chien peut également le remotiver a faire de l’exercice. Le jeu et la sociabilisation peuvent l’encourager à être plus actif. Cela peut se faire par des visites et rencontres avec d’autres chiens, ou encore par l’adoption d’un nouveau compagnon.