+

Le conseil du vétérinaire

• Le hamster doré et le hamster nain russe sont les espèces les plus répandues en tant que hamsters de compagnie.
• Les hamsters doivent être élevés séparément, même s’ils sont frères et sœurs pour éviter les problèmes d’agressivité et d’accouplement.
• Les hamsters sont des animaux délicats et ont des os fragiles qui cassent facilement lors de manipulation trop forte ou de chute.
• Après l’acquisition de votre hamster, prenez un rendez vous chez votre vétérinaire afin qu’il effectue un examen clinique de bonne santé.

Le hamster est l’un des rongeurs de compagnie le plus répandu : c’est un petit animal curieux, attachant, un compagnon relativement propre, divertissant et facile à entretenir. Ainsi il peut constituer un choix judicieux pour un premier animal à offrir à un adolescent. Toutefois, il faut se rappeler que c’est un animal nocturne, avec une ossature délicate (animal fragile qui peut se casser un os lors de contention trop forte ou s’il tombe) et qui, en situation de stress, risque de mordre pour se défendre.

Avant d’acquérir un hamster, demandez au vendeur s’il a vu un vétérinaire au préalable et, sinon, si les frais sont pris en charge en cas de problème après la visite de bonne santé.

Il existe plusieurs espèces chez le hamster, Le hamster doré et le hamster nain russe étant les plus répandues :

  • Hamster doré : entre 90 et 120g, espérance de vie de 18 à 24 mois ;
  • Hamster nain russe : entre 35 et 50g, espérance de vie de 18 à 24 mois ;
  • Hamster chinois : entre 40 et 60g, espérance de vie de 30 à 36 mois.

Les particularités physiques

Abajoues :

Les hamsters possèdent des joues extensibles qui forment des poches appelées « abajoues ». Elles leur permettent de transporter la nourriture récoltée pendant leurs virées nocturnes jusqu’au terrier. Les femelles peuvent même y cacher leurs progénitures pour les protéger en cas de danger.

Glandes odoriférantes :

Les hamsters possèdent une paire de glandes au niveau des flancs qu’ils utilisent pour le marquage du territoire et pour l’accouplement. Ces dernières forment des marques noires visibles chez certaines espèces comme le hamster chinois. Ces glandes sont nettement plus développées chez le mâle que chez la femelle.

Dentition :

Les hamsters possèdent 4 incisives à pousse continue, ce qui signifie qu’ils doivent en permanence se ronger ces dents. Les molaires et prémolaires (dents présentes plus en arrière) ne poussent plus après avoir atteint leur taille normale.


Le comportement

Les hamsters sont des animaux nocturnes, ce qui signifie qu’ils sont beaucoup plus actifs la nuit. Ils sont généralement facilement domesticables mais peuvent mordre lorsqu’ils sont effrayés ou surpris. Evitez par conséquent des les prendre rapidement entre vos mains ou de les réveiller pour les attraper : ils pourraient mordre par réflexe ou par surprise. Pour les prendre, il est préférable de les amadouer et de leur donner une petite récompense sur vos mains, ou encore de les attraper dans une petite coupelle. Habituez-les également à être pris régulièrement dans les mains (au moins une à deux fois par jour).

Les hamsters sont des animaux sociables, mais qui peuvent avoir un comportement agressif lorsqu’ils sont en captivité. Il est donc préférable de les garder individuellement et de les sortir régulièrement avec vous. Tenir un male et une femelle peut également poser des problèmes d’accouplement.

Les hamsters font toujours beaucoup de réserves de nourriture. Leur nom provient de l’allemand « Hamsterer », qui veut dire « qui fait des réserves ».


La reproduction

Les hamsters se reproduisent très rapidement et, lorsqu’ils sont en communauté, peuvent devenir très agressifs entre eux. Il est donc conseillé de laisser l’élevage à des professionnels et à des personnes d’expérience.

La maturité sexuelle est atteinte à 5-7 semaines de vie. La gestation durent entre 16 et 22 jours et la portée est généralement de 6 à 8 petits (mais peut atteindre des maximum de 20petits par portée). Il arrive que la mère abandonne sa portée ou les prenne dans ses abajoues si elle se sent menacée, mais aussi qu’elle mange les nouveaux nés, en cas de stress.


L’alimentation

Les hamsters sont des granivores. Les granulés commerciaux pour rongeurs (rats et hamsters) sont généralement adaptés à leur régime alimentaire. Les aliments pour lapin ou cochons d’Inde peuvent également être tolérés mais doivent être accompagnés par des fruits secs, des fruits et des légumes. Les récompenses sucrées sont à éviter. Le foin, s’il est donné, ne doit pas dépasser les 10% de la quantité totale de nourriture apportée.

L’eau doit être propre, fraîche et doit être changée régulièrement.


L’environnement

Malgré leur petite taille, les hamsters ont besoin d’espace pour se sentir bien dans leur cage, pouvoir explorer la nuit, et se créer leur « terrier ». Préférez les cages aérées avec des barreaux très fins qui éviteront les évasions nocturnes. Dans la nature, ces petits mammifères forment des galeries souterraines pour se cacher, c’est pourquoi ils doivent avoir une litière relativement abondante (5cm d’épaisseur au moins) et du matériel pour créer leur tanière.

La litière pour chat et les copeaux de bois sont à proscrire car ils sont irritants et peuvent provoquer des pathologies respiratoires. Il est préférable d’utiliser du chanvre et de la litière végétale (sans cèdre ni pin) comme substrat pour la cage.

Pour le nid, du papier toilette, du papier blanc ou du papier absorbant peut lui être donné.

Les hamsters sont généralement relativement propres et font leurs déjections dans les coins de la cage, ce qui aide à la nettoyer plus facilement. Choisissez de préférence une cage bien aérée dans une pièce avec peu de courants d’air. Les conditions d’habitation des foyers conviennent généralement bien au hamster qui apprécie les températures entre 17 et 25°C. Si les températures descendent trop (en dessous de 10°C), il peut alors décider d’hiberner.


L’exercice

Les hamsters sont des animaux très actifs, en particulier la nuit. Ils ont besoin d’une cage suffisamment grande pour explorer la nuit et se déplacer facilement. Les roues à hamster portent ce nom car elles sont très appréciées de ces rongeurs, qui ont tendance à les utiliser la nuit en particulier. Choisissez-en une sans rainures afin d’éviter les accidents et les pattes coincées. Les galeries artificielles pour les cages peuvent aussi être installées pour enrichir l’environnement de ce petit mammifère.


Les soins préventifs

Après son acquisition, le hamster devrait voir un vétérinaire dans les 48heures. Ce dernier pourra vous donner des conseils et effectuer un examen clinique de bonne santé. Puis une visite annuelle est conseillée pour s’assurer de son état général.

Au domicile, vous pouvez également apporter certains soins pour garder votre animal en forme :

  • Nettoyez régulièrement sa cage ;
  • Assurez-vous qu’il ne puisse pas s’échapper ;
  • Ne posez pas votre hamster en hauteur ou à un endroit d’où il pourrait tomber ;
  • Gardez votre compagnon sous surveillance quand il n’est pas dans sa cage.

Les signes de maladie 

Si vous voyez l’un de ces symptômes chez votre hamster, consultez le vétérinaire :

  • Perte de poids et d’appétit ;
  • Léthargie et fatigue ;
  • Dos voûté ;
  • Démarche anormale ;
  • Ecoulement au niveau des yeux, du nez ou des oreilles ;
  • Perte de poils ou pelage terne ;
  • Difficultés respiratoires ;
  • Diarrhée (« queue mouillée »).