+

Le conseil du vétérinaire

• Votre chaton doit recevoir des soins vétérinaires avant d’être présenté à d’autres chats.
• Votre chaton doit être vacciné contre différentes maladies dès l’âge de 2-3 mois.
• Il est conseillé de stériliser votre chaton avant ses 6 mois.
• Une nutrition adéquate est primordiale pour les chatons, qui ont besoin de 2 à 3 fois plus de calories et de nutriments que les chats adultes.

Vous venez d’adopter un petit chaton ou avez trouvé un chaton abandonné que vous souhaitez garder chez vous ? Vous accueillez à la maison toute une portée de chatons ? Bravo : grande joie et nouveau bonheur ! Mais vous vous posez beaucoup de questions, ou avez peur de mal faire : que lui donner à manger ?, comment l’éduquer ?, quand consulter un vétérinaire ?, que faire en cas de griffures ?, est-il sevré ?, etc. Pas de panique : cet article est là pour vous aider et vous conseiller tout au long de la vie de votre petite boule de poil ! Que vous ayez un chaton de race ou un bâtard, un chaton du bengal ou un chaton persan, un chaton siamois ou une toute autre race, nous allons vous prodiguer des conseils vétérinaires adaptés à votre chaton et à son bien-être !

Les deux règles d’or pour protéger votre chaton


Une consultation chez le vétérinaire s’impose

Votre chaton doit tout d’abord consulter un vétérinaire pour examiner son état de santé, et recevoir des soins vétérinaires avant d’être présenté à d’autres chats. Dès l’âge de 2 à 3 mois, il doit-être vacciné contre différentes maladies. Il devra donc avoir subi un examen médical, avoir été vacciné, testé et traité contre les parasites.
Si vous souhaitez stériliser votre chaton, il est conseillé de réaliser la stérilisation chez le vétérinaire avant ses 6 mois. N’hésitez pas à lui en parler, dès la première visite de vaccination.
Enfin, votre vétérinaire vous parlera de son identification. L’identification est obligatoire par tatouage, ou bien par puce électronique, cette dernière étant de plus en plus utilisée car pratique et efficace pour identifier un animal trouvé ou abandonné. Ces deux modes d’identification sont indolores. L’avantage de la puce électronique, est la conservation et la lecture de qualité des informations d’identification des maîtres de l’animal (mais n’oubliez pas de mettre à jour vos informations : déménagement, adoption, etc.).

Bien alimenter votre chaton

Une nutrition adéquate est primordiale pour les chatons, qui ont besoin de 2 à 3 fois plus de calories et de nutriments que les chats adultes. De plus, vous devez faire très attention selon que votre chaton est sevré ou non. Il est préférable de ne pas séparer le chaton de sa maman jusqu’à ses 3 mois, afin d’être totalement sevré. Si ce n’est pas le cas, pour différentes raisons, vous devez alors jouer un rôle important dans son alimentation et lui apporter la chaleur de sa « maman ». Nous le verrons dans la partie « alimentation » ci-dessous.

Comment organiser l’arrivée de votre chaton chez vous ?

Ramener ou accueillir un nouveau chaton à la maison est excitant ! Les conseils suivants vont vous aider à vous adapter à ce grand changement heureux dans vos vies, vous et votre chaton.
Sachez tout d’abord, que les chatons ne peuvent quitter leur mère et la fratrie qu’après avoir été sevrés, habituellement 8 à 10 semaines après la naissance. Comme les bébés, ils requièrent une attention toute particulière, incluant des soins vétérinaires, une alimentation et une socialisation adéquates. Pour cela, choisissez le meilleur moment pour ramener un chaton à la maison : à savoir lorsque vous disposez d’au moins 1 ou 2 jours à consacrer à son adaptation dans son nouvel environnement. C’est aussi important pour lui que pour vous.

Comment transporter votre chaton ?


L’heure du transport est arrivée !

Quitter sa maman est une étape importante pour lui, vous serez donc sa maman de substitution qui devra le « rassurer ». Pour ramener votre chaton en toute sécurité chez vous, vous aurez besoin d’une caisse de transport (n’utilisez donc pas la caisse d’un autre animal car son odeur pourrait causer du stress à votre chaton). Cette maison temporaire lui permettra de se sentir davantage en sécurité. Penser à placer une serviette dans la caisse, pour qu’il soit au chaud et pour absorber l’urine en cas d’accident (prévoyez une serviette supplémentaire, vous pouvez en avoir besoin).

Enfin à la maison !

Lorsque vous le ramenez à la maison, posez la caisse de transport dans la pièce que vous lui avez préparée. Ouvrez la porte de la caisse mais laissez sortir le chaton lorsqu’il se sent prêt. Une fois celui-ci sorti, laissez la caisse dans un coin en guise de cachette. Tous les jours, videz la litière et mettez à sa disposition nourriture et eau fraîche.

Vous pouvez suivre les mêmes conseils de transport pour tout type de transport (voiture, visite chez le vétérinaire, voyage, etc.).

Quel espace de vie pour votre chaton ?

Si vous avez d’autres animaux, discutez avec votre vétérinaire de la meilleure façon de le leur présenter.

Préparer ses pièces principales à vivre (sommeil et nourriture) !

Avant de ramener votre chaton à la maison, préparez une petite pièce ou un espace qui sera le sien dès les premiers jours ou premières semaines. Avoir une zone plus réduite à explorer dans un premier temps l’aidera à se sentir à l’aise dans sa nouvelle maison. Sachez que les chats n’aiment pas manger près de leur litière, donc placez cette dernière d’un côté de la pièce et sa gamelle de l’autre côté. Favorisez son autonomie : assurez-vous qu’il puisse grimper dans sa litière et en sortir sans votre aide (il vous sera peut-être nécessaire de mettre à sa disposition une litière aux rebords assez bas).

Prévoir une atmosphère confortable et rassurante !

Pour que votre chaton se sente en sécurité, assurez-vous que la pièce ait des cachettes. S’il n’y a pas de mobilier sous lequel se cacher (commode, lits, etc.), placez des cartons sur le flanc ou trouez une entrée sur un côté. Mettez à disposition de votre chaton un lit chaud et confortable, c’est essentiel : cela lui rappelle la chaleur de sa maman et le rassure. Vous pouvez aussi acheter un coussin, un panier ou doubler l’intérieur d’un carton avec quelque chose de doux. Vous pouvez aussi utiliser un pull déjà porté, qui habituera votre chaton à votre odeur. Ceux sont les mêmes conseils délivrés pour les bébés (les mamans laissent un tee-shirt porté dans les berceaux pour leur bébé gardé en structure collective, ils se sentent rassurés par l’odeur et gèrent mieux l’absence).

Au début de l’installation dans son nouveau « chez lui », il se peut que votre chaton se cache, mais il explorera les environs lorsque personne ne le regardera, et se sentira de plus en plus à l’aise dans sa nouvelle maison. Il réclamera sans doute beaucoup d’attention de votre part – c’est tout à fait naturel : il a besoin de vous, vous êtes sa nouvelle famille !

Favoriser son autonomie !

Enfin, après qu’il soit allé en visite chez votre vétérinaire[LINK visite], se soit acclimaté à sa pièce de vie, et ait pris des habitudes régulières d’alimentation et d’utilisation de sa litière, vous pouvez laisser votre chaton s’aventurer dans le reste de votre maison. Vous devrez simplement vous assurer que votre chaton demeure en sécurité et dispose d’assez d’intimité pour manger, dormir et utiliser sa litière. Gardez le panier, la litière et les bols de votre chaton au même endroit afin qu’il sache où les retrouver. Les chatons ont leurs habitudes !

Quels objets sont nécessaires pour votre chaton ?


Objets de la vie courante


  • Une caisse de transport (neuve, pour éviter l’odeur d’un précédent animal qui le stresserait)
  • De la litière : la litière est jetable, et sans poussière. Elle s’achète par gros sachet, choisissez-la non parfumée de préférence
  • Un panier et /ou un coussin
  • Des bols d’eau et de nourriture, en céramique ou métal de préférence, car certains animaux de compagnie sont sensibles au plastique
  • Une nourriture de bonne qualité pour votre chaton : elle sera recommandée par votre vétérinaire

Objets d’entretien


  • Une brosse à poils pour chat : brossez-le doucement deux fois par semaine
  • Une brosse à dents, et du dentifrice pour chat : il est préférable de commencer le brossage des dents dès le plus jeune âge. Le mieux serait de lui brosser les dents tous les jours pendant une à deux minutes. Le brossage de dents n’a réellement d’intérêt que s’il est fait au moins deux à trois fois par semaine
  • Un collier détachable, avec une médaille d’identification (s’il se perd et est trouvé par quelqu’un, il pourra vite retrouver son(a) maître(sse)

Objets de jeux et activités


  • Des jouets pour chats sans petites pièces ou fils qui puissent être retirés et avalés
  • Un griffoir : son utilisation est souvent négligée, or il est important car permet au chaton de se faire les griffes (habitude du chat) et évite ainsi qu’il le fasse sur vos tissus…Et lorsque votre chaton l’utilise : gratifiez-le d’un compliment et/ou d’une friandise

Quels sont les soins vétérinaires à prodiguer à votre chaton ?


Les dépistages et vaccins sont importants !

Les chatons reçoivent leurs défenses immunitaires (défenses contre les maladies) de leur mère à la naissance et durant l’allaitement. Parce que ces défenses se fragilisent lentement, les chatons doivent être vaccinés contre de nombreuses maladies dès l’âge de 2/3 mois. Ils doivent se faire également dépister pour la leucose féline (FeLV) ainsi que le virus de l’immunodéficience féline (FIV). Demandez conseils à votre vétérinaire, il vous recommandera tous les examens et vaccins nécessaires, avec toutes les explications utiles.

Attention aux parasites !

Les parasites intestinaux sont répandus chez les chatons. Il est donc important de les vermifuger tous les mois jusqu’à ses 6 mois, puis 3 à 4 fois par an. Les parasites externes (puces, tiques et mites) sont traités à l’aide de produits adaptés aux nouveau nés, outre les colliers et traitements locaux lorsqu’ils seront plus grands (comme les gouttes en instillation unique ou régulière).

La stérilisation est une question importante, posez-vous là tôt !

Il s’agit d’un choix pour l’animal et pour sa population. Il est en revanche conseillé par les vétérinaires de stériliser son chat avant l’âge de 6 mois. Cette opération aide à contrôler la surpopulation animale et réduit les risques de problèmes comportementaux et de maladies de l’appareil génital. Si vous envisagez une portée ou plusieurs portées, vous remettrez la stérilisation au jour où l’animal ne devra plus se reproduire (mâle ou femelle). C’est votre décision, n’hésitez pas à échanger avec le vétérinaire qui vous apportera des explications.

Comment alimenter votre chaton ?

Comment nourrir mon chaton ? Que lui donner à manger ? C’est un nouveau-né, il vient de naître, que puis-je lui donner à manger ? Cette question que vous vous posez tous, est capitale. Oui, une alimentation adéquate est particulièrement importante pour les chatons, qui ont besoin de deux à trois fois plus de calories et de nutriments que les chats adultes ! Pourquoi ? Pour favoriser leur développement et éviter des carences.

Le lait maternel pour chat !

La plupart des chatons sont totalement sevrés entre 8 et 10 semaines, ils n’ont donc pas besoin de lait maternel. Si votre chaton est non sevré, vous lui donnerez du lait maternel. Le lait maternel fournit tout ce dont un chaton a besoin durant les quatre premières semaines de vie. Attention, le lait de vache ne doit jamais être donné à un chaton ou à un chat car il peut leur donner la diarrhée !

Votre chaton n’a plus sa maman et n’est pas sevré, c’est beaucoup pour lui…vous allez devoir remplacer sa maman, c’est vital pour lui ! Le plus simple est de lui donner le biberon (ou bien une pipette ou autre) de lait maternisé que votre vétérinaire vous recommandera. Prenez conseil auprès de lui, cette période est importante. Il vous donnera tous les bons conseils pour les quantités, mélanges, etc. Car comme un nourrisson, il devra avoir des biberons réguliers (toutes les 3 heures durant les deux premières semaines), et vous devrez respecter une position pour une bonne ingurgitation (sur le ventre tête inclinée en arrière, et non sur le dos comme un bébé) et surveiller sa prise de poids.

Le lait maternel se donne jusqu’à ses deux mois. Demandez à votre vétérinaire les dosages de biberons de lait jusqu’à deux semaines, puis jusqu’à deux – trois mois.

De la nourriture sèche pour chat

Comme pour les jeunes enfants, vous introduirez progressivement la nourriture dans son alimentation. Dès deux mois, vous pouvez commencer à introduire des pâtés et des croquettes pour chatons molles (vous les trempez dans de l’eau ou du lait maternel pour chatons). En effet, entre 6 et 7 semaines, ils doivent être en capacité de mâcher de la nourriture sèche.

Fournissez-lui alors une alimentation de qualité, de préférence recommandée par votre vétérinaire, jusqu’à ce qu’il ait environ 9 à 12 mois. Jusqu’à ses 6 mois vous pouvez le nourrir à volonté, puis passez à deux rations par jour.

Pensez à son bol d’eau fraîche dès l’introduction de la nourriture variée, renouvelée minimum deux fois par jour (matin et soir), et veillez à ce que son bol soit remplis afin qu’il mange à sa faim en augmentant ses portions. Il trouvera ainsi sa quantité nécessaire quotidienne. En été, ou en cas de fortes chaleur, augmentez les quantités d’eau et veillez que son bol soit toujours plein pour éviter la déshydratation.

Comment éduquer votre chaton ?


La propreté de votre chaton !

Pour cela, l’inviter à (ou le faire) s’asseoir sur sa litière après chaque repas, matin et soir après qu’il ait mangé (Après le rituel de remplir le bol d’eau de nourriture eau). Il prendra l’habitude rapidement.

Les griffures et morsures !

Tout petit, votre chaton va s’amuser à mordre et griffer. Il sera important alors à ce moment précis, de « l’éduquer » en lui apprenant les limites à ne pas dépasser, et cela jusqu’à ses 6 mois en général. Vous devrez alors lui dire le fameux « non » que nous disons aux enfants, tout en le grondant. S’il mord ou griffe en jouant, il est recommandé d’arrêter de jouer avec lui, afin qu’il comprenne que mordre ou griffer n’est pas un jeu.

Les jeux oui, mais attention aux bêtises !

Pour un chaton, le jeu est important dans son développement et son épanouissement, mais vous devrez contrôler le cadre du jeu afin de lui apprendre ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. Vous pourrez le réprimander par une très légère tape sur le museau (comme sa mère ferait), s’il fait ou cherche à faire une bêtise afin de le dissuader. Si votre chaton fait souvent des bêtises, voire des bêtises importantes, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire qui vous conseillera sur la posture à adopter. Mettez des jouets à sa disposition, et permettez-lui de regarder par la fenêtre (les chats adorent regarder par les fenêtres, laissez-lui une fenêtre accessible mais sécurisée).

Les chats adorent les caresses !

Les chatons aiment et ont besoin de caresses, ces petits félins ont besoin de retrouver la tendresse de leur maman pour les aider à grandir et se sentir épanouis. N’hésitez pas à leur caresser le pelage, en les appelant par des petits surnoms ou leurs prénoms, ils n’en seront que plus heureux. Demandez conseil à votre vétérinaire sur les zones de caresses à privilégier ou éviter, c’est important.

Enfin, comme pour les enfants, sachez le féliciter, l’encourager et le récompenser dans son évolution et durant son éducation (câlin, caresse, petit jouet, etc.).

Comment socialiser votre chaton ?

Les chats apprennent à socialiser grâce à leur mère et leur fratrie. C’est pour cette raison, qu’il est recommandé lorsque c’est possible, que les chatons restent avec leur mère et sa portée jusqu’à l’âge d’environ 10 semaines. Les chatons qui ont eu des contacts avec les humains avant leurs 10 ou 12 semaines sont plus susceptibles d’interagir normalement avec les gens durant leur vie. Il est important de créer et développer un lien avec votre chaton, de manipuler et jouer avec lui (jeux, ficelles, câlins, etc.).

Les chats sauvages n’ont pas été socialisés avec les gens durant l’enfance et il se peut qu’ils craignent et évitent les humains toute leur vie.

Votre chaton doit être présenté progressivement à d’autres animaux, avec attention et supervision. Demandez conseil à votre vétérinaire pour connaître la meilleure façon de procéder.

En conclusion

Bien s’occuper d’un chaton nécessite de l’amour et de l’attention. Qu’il soit âgé de 2 ou 3 jours, d’1 ou 2 semaines, ou de 3 et 5 mois, surveillez son comportement ; il vous indiquera son état de santé, de bien-être, et comment agir en ce sens. Observez son alimentation, son éducation, son langage, son comportement de chaton, ce seront autant de signes qui vous aideront à mieux l’aider à s’épanouir en tant que chaton puis chat(e).

Avec tous ces conseils, profitez de votre nouveau chaton, et adressez-vous à votre vétérinaire si vous avez des questions ! Nous sommes là pour vous et le bien-être de votre animal !



Articles connexes :
Comment laver son chat
Nécessaire pour accueillir votre nouveau chat à la maison
Les aliments dangereux pour les chiens et les chats