+

Le conseil du vétérinaire

• Les démangeaisons peuvent être dues à plusieurs problèmes en même temps.
• Le grattage intensif peut rapidement conduire à des blessures, des saignements et des infections secondaires.
• Les traitements requièrent une implication à long terme, aussi bien de votre part que de celle de votre vétérinaire. C’est pourquoi il est conseillé de rester régulièrement en contact avec lui et de communiquer sur l’efficacité des traitements prescrits.
• Le grattage est l’un des motifs de consultation les plus fréquents en médecine vétérinaire. Les causes sont multiples et comprennent par exemple les allergies, les parasites externes (puces, aoûtats, …) ou encore les pyodermites. Diagnostiquer et traiter la pathologie sous-jacente peut se révéler compliqué et représente un vrai challenge pour le vétérinaire et le propriétaire.

Quelles sont les causes du grattage ?

Les démangeaisons peuvent être une source d’inconfort et de mal-être conséquents pour les animaux, mais elles sont généralement le symptôme d’une maladie sous-jacente. Soulager l’animal permet de lui rendre un confort de vie acceptable, mais pour le guérir ou contrôler les démangeaisons, il est nécessaire de rechercher et de traiter la cause primaire.

Il existe de multiples pathologies provoquant du prurit chez nos compagnons. L’allergie en est un exemple : elle se développe lorsque le système immunitaire de l’animal réagit de manière disproportionnée face à certaines substances (allergènes) et se traduisent par des démangeaisons intenses. Parmi les causes fréquentes de grattage, on retrouve également les parasites externes, comme les puces, les tiques ou les aoûtats, ainsi que les infections bactériennes et fongiques. Plus rarement, il peut s’agir de maladies endocriniennes ou de troubles du comportement (léchages intensifs, frottements répétés contre des meubles causant des lésions dermatologiques).


Quels en sont les symptômes ?

Les symptômes associés au grattage sont:

  • Le léchage ;
  • Les morsures ;
  • Les frottements contre le mur, le sol ou les meubles ;
  • Les frissons.

Les animaux apparaissent nerveux, se retournent alors qu’ils marchent pour se mordre ou se gratter frénétiquement. Ces comportements peuvent rapidement provoquer des lésions secondaires comme des saignements, des irritations, des infections et des pertes de poils.


Comment se fait le diagnostic ?

Le grattage est la réponse à une maladie sous-jacente. Connaître l’historique et les antécédents médicaux est donc la première étape pour établir le diagnostic. Ensuite votre vétérinaire effectuera un examen clinique complet.

Les examens complémentaires possibles sont:

  • Raclages cutanés, scotch test ou prélèvement de poils, puis observation au microscope pour observer des parasites, bactéries et levures;
  • Mises en culture d’échantillons de peau afin de rechercher des levures ou des bactéries ;
  • Test allergologiques ;
  • Examens sanguins.

Lorsqu’il s’agit d’un phénomène récurrent ou chronique, votre vétérinaire cherchera à savoir ce qui a déjà été tenté et si les traitements précédents ont été efficaces.


Quel est le traitement ?

Les causes de démangeaisons étant multiples, leur gestion implique une approche combinée en prenant compte des différentes pathologies diagnostiquées. Par exemple, une allergie peut se compliquer avec la présence de puces et/ou d’une infection secondaire ; dans ce cas le traitement doit être clair et répondre à l’urgence (stopper le prurit) tout en entamant un traitement de fond (gérer l’allergie, les puces et l’infection).

Les traitements peuvent demander une implication à long terme aussi bien de votre part que de celle de votre vétérinaire. Chaque animal répondant différemment aux traitements, il peut être nécessaire d’ajuster ces derniers pour obtenir la réponse souhaitée.

Produits topiques

Les crèmes, les lotions et les pommades peuvent être utilisés lors de démangeaisons légères et passagères. Elles doivent être appliquées plusieurs fois par jour pour être efficaces. Votre vétérinaire en prescrira par exemple lors de piqûres d’insecte ou de griffure, ou en complément avec un autre traitement.

Shampoings

Les shampoings permettent de soulager lors de démangeaisons généralisées. Leur action peut durer quelques jours et certains produits contiennent des oligo-éléments qui aident la peau à se régénérer.

Toutefois, s’il vous est difficile  de laver votre animal, votre vétérinaire optera certainement pour une autre option.

Traitement

De tous les traitements, les corticoïdes sont ceux qui ont été et qui restent les plus utilisés pour soulager les grattages intensifs. Ils peuvent être donnés sous plusieurs formes (par injections ou par voie orale). Cependant, ils possèdent des effets secondaires à prendre en compte et ce traitement ne convient pas à tous les animaux. Votre vétérinaire évaluera l’état de santé de votre compagnon avant de lui prescrire des corticoïdes.

Aujourd’hui, d’autres produits existent pour soulager les démangeaisons (antihistaminiques, cyclosporines,…) et ils sont à considérer en particulier lorsque ce phénomène devient récurrent ou chronique.

Enfin, le prurit ayant une cause primaire, il convient de la traiter en premier lieu.

Compléments alimentaires

Les acides gras essentiels, les oligo-éléments et les vitamines aident en partie à soulager les grattages, mais surtout contribuent à la régénération de la barrière cutanée. Différentes formulations existent, demandez donc conseil à votre vétérinaire avant d’en choisir une.