+

Le conseil du vétérinaire

·       Les chatons doivent être nourris avec une alimentation complète adaptée à leur besoins nutritionnels et énergétiques (qui sont environ 3 fois plus importants que ceux d'un chat adulte)
·       Le lait de vache commercial ne constitue une alimentation correcte, ni pour le chaton, ni pour le chat adulte. Non seulement la quantité et la qualité de ses protéines et de ses nutriments ne sont pas adaptées, mais il risque de donner la diarrhée à votre animal.
·       Il est fortement conseillé d'amener votre chaton chez un vétérinaire avant qu'il ne soit en contact avec d'autres animaux.
·       A partir de 7 à 8 semaines de vie, le chaton doit recevoir ses premiers vaccins afin d'être protégé au plus tôt contre les principales maladies infectieuses.
·       La stérilisation d'un chaton s'effectue vers ses 6 mois. Cette opération réduit les risques de problèmes médicaux et comportementaux.

• Les chatons doivent être nourris avec une alimentation complète adaptée à leur besoins nutritionnels et énergétiques (qui sont environ 3 fois plus importants que ceux d’un chat adulte)
• Le lait de vache commercial ne constitue une alimentation correcte, ni pour le chaton, ni pour le chat adulte. Non seulement la quantité et la qualité de ses protéines et de ses nutriments ne sont pas adaptées, mais il risque de donner la diarrhée à votre animal.
• Il est fortement conseillé d’amener votre chaton chez un vétérinaire avant qu’il ne soit en contact avec d’autres animaux.
• A partir de 7 à 8 semaines de vie, le chaton doit recevoir ses premiers vaccins afin d’être protégé au plus tôt contre les principales maladies infectieuses.
• La stérilisation d’un chaton s’effectue vers ses 6 mois. Cette opération réduit les risques de problèmes médicaux et comportementaux.

Les premières questions

« J’ai trouvé un chaton abandonné, que faire ? Je viens de recueillir un chaton orphelin, dois-je voir un vétérinaire ? Comment s’occuper d’un chaton ? Comment élever un chaton de 2 mois, de 3 mois, ou dès la naissance ? Que faire avec mon chaton sevré ? Dois-je donner du lait de vache ou du lait maternisé pour chaton ? » etc.

Beaucoup de questions auxquelles les vétérinaires vous répondent, vous accompagnent et vous aident en cas de difficultés ou de maladie de votre chaton. Dès l’adoption d’un chaton, dans la foulée, consultez un vétérinaire pour examiner l ‘état de santé de votre chaton, et demandez-lui conseil sur les soins utiles pour favoriser sa bonne santé et sa croissance.

Durant les 10 premières semaines de sa vie, un chaton a des besoins très précis, tant du point de vue nutritionnel, environnemental (son lieu de vie, sa toilette etc.) et dans sa mise en contact avec d’autres animaux. Il est donc recommandé de bien respecter les conseils de votre vétérinaire, notamment concernant son alimentation, ses vaccins et l’adaptation dans son environnement.

Si vous trouvez un chaton abandonné, et souhaitez le garder ou le confier à l’adoption, n’attendez-pas : amenez-le, immédiatement chez votre vétérinaire qui pourra déterminer un âge approximatif et vous donner des conseils pour prendre soin de lui. Il vous procurera également les coordonnées d’associations d’aide aux animaux ou de refuges pour chats, si vous ne pouvez le garder chez vous ou ne connaissez pas de personnes intéressées pour s’en occuper.

Cette fiche s’adresse en particulier aux propriétaires ayant adopté un chaton d’au moins 10-12 semaines. En effet, cette période de 10-12 semaines auprès de la mère et de ses frères et sœurs, est nécessaire pour son sevrage et son développement social. Retiré plus tôt, il pourrait développer des troubles comportementaux comme la conservation du réflexe de succion.

Quelle alimentation donner à votre chaton ?

« Quelle nourriture donner à mon charton : du lait maternisé pour chaton, des croquettes pour chaton, du lait de sevrage pour chaton, etc. ? ». « Et comment le nourrir : avec un biberon pour chaton, des doses de croquettes pour chaton, etc. ? » L’alimentation joue un rôle fondamental pour sa croissance. Ses besoins en calories et nutriments sont environ 2 à 3 fois supérieurs par rapport à ceux d’un chat adulte. Ainsi, une alimentation complète pour chaton doit lui être donnée jusqu’à l’âge adulte (9-12 mois) ou jusqu’à la stérilisation (à partir de 6 mois).

En règle générale, les chats actifs font plusieurs petits repas par jour et réussissent à se réguler lorsqu’ils sont dans un environnement épanouissant. C’est pourquoi une alimentation à volonté peut être donnée jusqu’à ses 6-7mois (Puis le passage à une alimentation adulte doit être effectué). Sinon il est conseillé de lui donner au moins 3 à 4 repas par jour jusqu’à 6 mois, pour passer après cet âge-là à un repas matin et soir.
Attention au lait que vous donnez à votre chaton ! Le lait de vache ne constitue pas un aliment adéquat pour les chats en général, y compris les chatons, dont l’apport en calories et en nutriments ne correspond pas. Il risque de provoquer un déséquilibre de sa flore intestinale, des diarrhées et des carences alimentaires. Il faut acheter un lait maternisé adapté aux chatons. Prenez conseils auprès de votre vétérinaire sur le régime alimentaire du chaton, et la nourriture adaptée aux chatons vous pouvez lui donner.

L’eau est une partie importante de la nutrition du chaton et doit être mise à sa disposition en permanence. Elle doit être fraîche, propre et changée tous les jours.

Ce qu’il faut prévoir pour votre chaton :

  • Une alimentation complète et adaptée à son âge.
  • Des gamelles pour sa nourriture et son eau. Préférez des gamelles en céramique ou en métal car les chats sont sensibles aux supports en plastique.

Quels sont les accessoires à avoir chez soi pour son chaton ?

Il est conseillé d’avoir chez soi, un certain nombre d’accessoires nécessaires pour prendre soin de votre chaton tout au long de sa vie : identification, santé, vie quotidienne, transports, etc.

Voici une liste non exhaustive :

  • Identification : éventuellement un collier, une médaille d’identification, et lors de ses premières visites chez le vétérinaire, son identification.
  • Santé : une brosse à dents et un dentifrice pour animaux : le tartre se dépose de la même manière que chez l’homme.
  • Bien que peu habitués à ce rituel en France, nous devrions brosser régulièrement les dents de nos animaux (minimum 3 fois par semaine).
  • Habituez votre chaton tout petit aux soins dentaires.
  • Une brosse à chat : suivant la longueur de son poil, le chat devrait être brossé d’une fois par jour à une fois par semaine.
  • Sa vie quotidienne : une caisse pour faire ses besoins et de la litière de préférence avec peu de poussière, non odorante et qui ne fait pas d’agglomérats.
  • Un panier, un coussin ou un petit lit pour son repos.
  • Un griffoir ou un arbre à chat pour qu’il apprenne dès son plus jeune âge à se faire les griffes dessus. Récompensez-le à chaque fois qu’il l’utilise.
  • Des jouets pour chat qui ne possèdent pas de petites parties ou de ficelle ingérables par le chaton.
  • Son transport : une caisse de transport pour ses visites chez le vétérinaire ou pour les voyages.

Quels sont les soins vétérinaires particuliers à apporter à votre chaton ?

Dès l’adoption votre chaton, amenez-le chez votre vétérinaire (ou celui que vous aurez choisis) qui lui fera un examen clinique. Cela lui permettra :

  • D’identifier les possibles pathologies de naissances ou acquises au cours de ses premières semaines de vie.
  • De vous conseiller sur les besoins de votre nouveau compagnon et de répondre aux différentes questions que vous pourriez vous poser.
  • De prévoir avec vous les différents soins préventifs dont votre animal aura besoin (vaccins, vermifuges, anti parasitaires externes, …)

Pendant les premières semaines qui suivent l’adoption, le chaton devrait être mis à l’écart des autres animaux du foyer pour éviter toute éventuelle contagion, et laisser le temps aux traitements d’immuniser votre chaton.
Un traitement vermifuge préventif et éventuellement un examen coproscopique (examen parasitologique des selles), ainsi qu’un test de dépistage pour les FIV et les FeLV (deux maladies infectieuses virales) devraient être effectués.
Profitez également de cette période pour observer son comportement ainsi que son état de santé, et n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire si vous avez le moindre doute.
Les signes les plus répandus de pathologie sont :

  • La perte d’appétit,
  • La faible prise de poids,
  • Les vomissements,
  • L’abdomen gonflé et/ou douloureux,
  • L’apathie,
  • Les difficultés respiratoires,
  • Les éternuements et/ou de la toux,
  • La diarrhée
  • Les plaintes et les miaulements continus,
  • Les muqueuses pâles,
  • La rougeur ou le gonflement des yeux,
  • Les sécrétions lacrymales ou nasales,
  • L’incapacité à uriner ou à faire des selles.

Faut-il vacciner votre chaton ?

N’oubliez pas de faire vacciner votre chaton, s’il n’a pas été vacciné avant que vous l’adoptiez. Les premiers vaccins doivent être effectués dès l’âge de 8-9 semaines s’ils n’ont pas été faits avant l’adoption.

Comment éviter ou éradiquer les parasites chez votre chaton ?

Les parasites internes étant fréquents chez les nouveaux nés, il est important d’administrer à votre chaton un vermifuge tous les mois jusqu’à l’âge de 6mois et, si nécessaire, d’effectuer un examen parasitologique des selles. Enfin, un antiparasitaire externe (contre les puces et les tiques) adapté à l’âge et au poids du chaton doit également être donné une fois par mois.

Faut-il stériliser votre chaton ?

La stérilisation est à considérer fortement. Elle permet de réduire les problèmes comportementaux comme le marquage territorial (griffures et urines) chez le mâle, et de prévenir les risques de tumeurs mammaires souvent agressives chez la femelle. Elle s’effectue dès l’âge de 6mois.

Que faire si votre chaton est malade : constipation, diarrhée, vomissements, etc. ?

Comment traiter le coryza de mon chaton ? » : consultez votre vétérinaire : il est le seul à identifier selon les symptômes, la pathologie dont souffre votre chaton, et lui établir les soins et le traitement médical adapté.

Comment sociabiliser votre chaton ?

Il est important d’adapter votre chaton progressivement à la vie sociale, afin de lui permettre d’être plus sociable en société en compagnie des hommes et d’autres animaux qu’il va rencontrer tout au long de sa vie : visites chez le vétérinaire, déplacements, contact avec d’autres animaux, etc. Il aura ainsi moins d’appréhension au contact d’autrui, et se sentira à l’aise ou moins stressé. Alors comment faire ?
Dès son adoption, vous devez prendre l’habitude de manipuler votre chaton. Lui regarder l’intérieur de la bouche, les oreilles et le retourner sur le ventre permettront non seulement à votre vétérinaire de l’ausculter sereinement lors de visites médicales, mais aussi à ce que vous le soigniez facilement lorsqu’il sera malade.
Après sa période de séparation dans le foyer des autres animaux, présentez-le à ses nouveaux compagnons progressivement en votre présence. Il va ainsi s’habituer au contact de nouveaux animaux, de nouveaux compagnons de vie pour lui.
Le jeu est une activité importante et permettra à votre chaton de s’épanouir au mieux et d’interagir avec l’ensemble des membres de la famille. Il doit être quotidien et le plus fréquent possible en dehors des périodes de repos.

Quel environnement organiser pour votre chaton ?

L’environnement de votre chaton est capital pour lui permettre de trouver sa place, ses repères et se sentir heureux au sein de son nouveau foyer : chez vous.
Avant d’accueillir votre chaton, préparez-lui une pièce où il pourra séjourner les premières semaines sans contact avec les autres animaux. Dans le cas où il est le seul animal du foyer, lui accorder une pièce privilégiée pendant les premiers jours lui permettra de l’explorer rapidement, de s’acclimater et de se sentir chez lui plus facilement pour ensuite découvrir le reste de la maison.
3 espaces distincts sont à prendre en considération :

  • Le premier est l’espace dédié à la litière. Il doit être dans une pièce calme et isolée. Attention aux machines à laver, aux escaliers ou autres lieux qui, lorsqu’ils sont empruntés ou utilisés, peuvent effrayer le chat.
  • Le deuxième est celui dédié à l’alimentation. Il doit être séparé de la litière, dans une autre pièce ou, si cela n’est pas faisable, distant d’au moins 2 mètres. La nourriture et l’eau doivent être fraîches et changées régulièrement.
  • Le dernier est le lieu de repos. Lui aussi doit être distant des 2précédents et consisté en un panier confortable, un arbre à chat avec hamac, un coussin ou tout autre support que votre chaton pourra adopter. Dans la majorité des cas, il choisira de lui même son couchage de prédilection, mais rien ne vous empêche de lui proposer différents lieux et supports pour se reposer. Les chats aiment particulièrement les cachettes et, s’ils n’en trouvent pas, ils apprécient les boîtes en carton qui leur permettent de se faire également les griffes.
  • Rappelez-vous que le plus important est que vous profitiez au maximum l’un de l’autre, et soyez heureux ensemble. Un chaton heureux est aussi un chaton en bonne santé ! Par conséquent, faites-vous plaisir : jouez avec lui, faîtes lui des caresses, récompensez-le, et n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire si vous avez la moindre question !



    Liens connexes :

    Adopter un chaton ou un chat adulte